Alcatel 3L
Alcatel 3L

Prise en main du Motorola Moto G : performances et petit prix

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
Motorola Moto G

Prix ou performances, c'est le dilemme de nombreux consommateurs. Avec son Moto G, Motorola a décidé d'y mettre un terme une bonne fois pour toute. Le smartphone offrirait des performances dignes de modèles haut de gamme tout en restant à la portée des bourses les plus serrées. Promesse tenue ?

Si certains ont décidé de faire de l'entrée de gamme leur terrain de jeux favoris, ça n'a jamais réellement été le cas de Motorola. Le constructeur a même, pendant longtemps, fait partie de l'élite des constructeurs, avant l'arrivée massive des géants asiatiques que l'on connaît aujourd'hui. Racheté par son compatriote américain Google, il s'est vu offrir une nouvelle chance sur le marché et a opéré un changement de stratégie radical.

Motorola met en avant une fabrication 100 % américaine et de qualité, ainsi que des prix attractifs. Il tombe même très bas avec son Moto G, commercialisé à partir de 169,90 € pour le modèle 8 Go. Pas question pour autant de céder à l'appel des fournisseurs de seconde zone, le constructeur a préféré sacrifier ses marges pour répondre à un réel problème : la majorité des utilisateurs Android ne peuvent toujours pas pleinement profiter des possibilités de l'OS. Il a donc équipé son smartphone du mieux possible, compte tenu de son prix :

  • Android 4.3 Jelly Bean
  • Ecran HD ( 1280 x 720 pixels) de 4,5 pouces
  • Processeur quad-core Snapdragon 400 1,2 GHz (MSM8x26)
  • GPU Adreno 305
  • 1 Go de RAM
  • 8/16 Go de mémoire interne
  • APN 5 mégapixels
  • Webcam 1,3 mégapixel
  • Connectivités 3G+ / WiFi 802.11 b/g/n / Bluetooth 4.0 / GPS
  • Batterie 2070 mAh
  • Dim 65,9 x 129,9 x 11,6 mm
  • Poids : 143 grammes

Du lourd

A première vue, le Moto G ne paie pas de mine. Il pourrait même paraître un peu grossier. Son cadre brillant est un peu trop imposant et son dos voûté empêche ses extrémités de toucher terre. Une impression de lourdeur qui se confirme d'ailleurs une fois l'appareil en main. Son poids de 143 grammes n'en fait clairement pas un poids plume compte tenu de ses dimensions. Pourtant, tous ces éléments, ce sont justement ceux qui lui permettent d'être aussi agréable à utiliser. Le poids est parfaitement bien réparti, et son capot arrière, amovible, épouse parfaitement la paume de la main. S'ajoute à cela un plastique doux et peu glissant, disponible dans de nombreux coloris.

Motorola Moto G

Motorola Moto G

En fait, c'est comme si chaque détail de ce Moto G avait été pensé, non pas pour nous séduire avant tout, mais réellement pour être pratique. Les deux boutons physiques de la tranche droite (contrôles de volume et alimentation) tombent parfaitement sous le pouce lorsqu'on les cherche, alors que la grille du haut-parleur à été mise à l'abri des paumes de main, dans le coin supérieur gauche, à côté de l'appareil photo. Quant aux connectiques, le microUSB a été placé sur la tranche inférieure et le Jack 3,5 mm à l'opposée. Classique.

Motorola Moto G

Même constat à l'avant. L'espace libéré par les habituelles touches de navigation Android, déportées sur l'écran, peut paraître trop important et dérangeant. A l'utilisation, il surélève suffisamment l'écran pour que sa partie inférieure soit facilement accessible du pouce, sans avoir à changer de position. C'est en fait toute la surface de l'écran qui est facilement accessible, grâce à sa diagonale raisonnable de 4,5 pouces. Juste au-dessus se trouvent les habituels capteurs de proximité et de luminosité, la webcam et la grille de haut-parleur.

Motorola Moto G

Si le capot arrière est amovible, la batterie ne peut pas être retirée

De l'Android pure...

Bien dimensionné, l'écran du Moto G offre également un rendu de bonne facture. D'une part, sa définition de 1280 x 720 pixels lui confère une finesse d'affichage appréciable, avec une densité honorable de 329 pixels par pouce. D'autre part, les couleurs sont vives et les contrastes marqués malgré le manque de profondeur des noirs. Quant aux angles de vision, ils ne sont ni trop étroits ni excessivement larges, mais dans la moyenne.

Motorola Moto G

Tout est donc réuni pour découvrir Android 4.3 Jelly Bean dans de bonnes conditions. Le tour du propriétaire est évidemment vite fait puisque l'OS est ici livré en version « stock ». Pas de surcouche donc, ni même de services made in Moto puisque le constructeur a décidé de ne pas faire d'ombre à ceux de Google. Plutôt logique, d'autant que ce dernier offre 50 Go de stockage sur Drive. Ce qui est une bonne chose dans la mesure où la mémoire interne du smartphone n'est pas extensible.

Motorola Moto G

L'interface se compose donc d'un bureau où cohabitent raccourcis et widgets, d'un centre de notifications permettant, en outre, d'accéder directement à certains paramètres et du classique menu Applications. Enfin, Motorola a tout de même inclus trois petites applications : Assist, Moto Care et Motorola Migrate. Alors que la première permet de définir des profils à utiliser dans des situations particulières, les deux autres permettent surtout d'apprivoiser le Moto G. Care fait office de tutoriel et Migrate permet de transférer ses contenus (contacts, messages, multimédia) depuis son ancien smartphone.

Motorola Moto G

… et sans compromis

L'absence de surcouche, Motorola l'a expliquée par la volonté de ne pas vouloir surcharger le système, et peser sur sa fluidité. Et force est de reconnaître que cette dernière est généralement au rendez-vous, que ce soit dans les menus ou en multimédia. Si ces éléments peuvent être liés, le Snapdragon 400 et ses quatre cœurs Cortex-A7 1,2 GHz, couplé à l'Adreno 305 et 1 Go de RAM n'y sont sans doute pas pour rien non plus.

Pratiquement rien n'est parvenu à faire fléchir le Moto G lors de nos tests. Il se classe sans peine parmi les smartphones les plus performants de sa catégorie, mais aussi de celle d'au-dessus. En témoignent les différents benchmarks dont vous trouverez les résultats ci-dessous. AnTuTu le classe même juste au-dessus du Nexus 4.

AnTuTu

AnTuTu

Quadrant et 3DMark

Quadrant - 3DMark

Epic CitadelEpic Citadel

Sans surprise, tous les jeux que nous avons essayés ont tourné sans problème. Même les plus gourmands, tels que N.O.V.A. 3. La navigation sur internet s'est également révélée être un réel plaisir. Les pages se chargent rapidement et la finesse de l'affichage est particulièrement appréciable. Quant aux actions de zoom, aucun ralentissement n'est à déplorer.

Chrome

En revanche, la lecture vidéo nous a réservés quelques mauvaises surprises. D'une part, certains fichiers H264 n'ont pu être décodés par le lecteur Android de base. D'autre part, le format .MKV n'a, lui, pu être décodé qu'avec des saccades très gênantes, même en faible résolution. Finalement, seuls les .MP4 ont pu être lus sans problème jusqu'en Full HD 1080p. Dommage puisque c'est un réel plaisir. D'autant que le son est au niveau de l'affichage : de bonne qualité, même s'il manque un peu de puissance.  Autre détail important, sur les 8 Go de mémoire interne annoncés, seuls 5,5 Go sont disponibles. C'est peu, surtout que les cartes mémoire ne sont pas acceptées. Un modèle 16 Go est toutefois disponible.

Un bon APN d'appoint

Pour la partie photo, Motorola avait là aussi annoncé des performances de haute volée sans pour autant donner le moindre détail sur la technologie embarquée lors de son annonce. Il s'agit finalement d'un APN 5 mégapixels des plus basiques, associé toutefois à une application photo maison des plus réussies. Les quelques réglages disponibles ont été intégrés à une roue à faire sortir du bord gauche de l'écran, ainsi libéré pour la visée. Parmi ceux-ci, on notera surtout la présence d'un mode HDR automatique, ainsi qu'un mode « slow motion » disponible en vidéo (jusqu'en 720p).

Motorola Moto G

Quant aux résultats obtenus avec le Moto G, ils sont loin d'être excellents. Le rendu est tout de même de bonne facture lorsque les conditions de luminosité sont favorables. Au mieux, le niveau de détails est donc correct et les couleurs plutôt réalistes, malgré une tendance à tirer vers des tons chauds. La qualité des vidéos est du même niveau.

Photo prise avec le Motorola Moto G

Photo prise avec le Motorola Moto G

En conclusion

Motorola tient finalement sa promesse ambitieuse. Avec son Moto G, le constructeur permet à tous de rentrer de plain-pied dans l'univers Android, sans pour autant casser leur tirelire. Jeux et applications tournent sans problème, naviguer sur internet est un vrai plaisir et l'appareil photo ne s'en tire pas trop mal. On pourrait presque lui pardonner sa faiblesse en lecture vidéo, d'autant qu'aucun autre appareil ne fera mieux dans cette catégorie de prix. Rappelons également qu'une mise à jour vers Android 4.4 KitKat est prévue au mois de janvier. Bref, vous devriez en avoir pour votre argent.

La note de LesMobiles.com

Motorola Moto G

Motorola Moto G
80%

4 / 5

Partagez cet article

  • LinkedIn
  • Motorola Moto G - Testé

    Motorola Moto G

    Le Motorola Moto G est le seul mobile lancé par le fabricant américain en France en 2013. Ce smartphone d'entrée / milieu de gamme embarque un écran HD (1280 x 720 pixels) de 4,5" pour une densité...

    Lire le test complet

    Avis des utilisateurs :

    82%

    (19 avis)

    Avis LesMobiles.com :

    80%
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer