OPPO Reno2

Thomson T Link 410 : un smartphone low cost trop cher

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
thomson

La société française Admea présente son nouveau fleuron sous la marque Thomson, le T Link 410. Un smartphone dont la particularité principale est son écran de 4 pouces doté d’une dalle OLED. Dommage que le reste de la configuration soit plus que minimaliste pour son prix.

Admea s’est donné un but : rendre à la marque Thomson, bien connue des Français, toute sa légitimité dans la téléphonie mobile. Une mission bien difficile, d’autant que l’entreprise s’appuie pour cela sur une gamme de smartphone exclusivement entrée de gamme. Avec le T Link 410, officialisé pour le marché français et commercialisé à partir de janvier, Admea tente visiblement de passer à une gamme légèrement supérieure puisque le produit est proposé à 249 euros, alors que les modèles précédents étaient commercialisés sous la barre des 200 euros.

Une configuration plus que minimaliste

Le T Link 410 offre pourtant une configuration technique entrée de gamme, dans la droite lignée de ses grands frères. Un chipset MediaTek dual-core MT6572 cadencé à 1 GHz est ici épaulé par 1 Go de mémoire vive et 4 Go de stockage interne (extensible notamment avec la carte microSD de 4 Go fournie). Le capteur photo atteint les 5 mégapixels. Enfin, le mobile est compatible 3G (ni 3G+, ni H+). La fiche technique évoque la présence d’un capteur visio, sans pour autant indiquer sa résolution : c’est mauvais signe.

Un écran OLED mais une définition toute petite

Seul vrai détail intéressant : l’écran de 4 pouces dispose d’une dalle OLED. La consommation devrait donc être moindre qu’un écran LCD, pour une image de meilleure qualité. Encore aurait-il fallu y placer assez de pixels pour que cela soit beau. Or, la définition de l’écran atteint le nHD, soit 360 x 640. Ce qui est égal à un quart du 720p. Dommage.

Loin d'atteindre le niveau du Moto G

Même à moins de 200 euros, comme ses prédécesseurs, le T Link 410 aurait été, sur le papier, peu intéressant, notamment vis à vis d’une concurrence capable d’offrir mieux pour moins cher. Nous pensons évidemment au Moto G (dont la prise en main a été publiée la semaine dernière). Ce dernier est vendu 170 euros environ. Il paraît donc clair que la stratégie commerciale et technique des acteurs du low cost doit être entièrement revue et corrigée après la sortie du dernier né de Motorola.

Thomson T Link 410

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer