Meizu pourrait sortir prochainement de l'ombre de ses grands frères chinois (CES 2014)

Par Samir Azzemou

meizu

Entre Xiaomi, Huawei, ZTE, Lenovo ou Yoolong, Meizu a quelques difficultés à capter l'attention. L'entreprise est cependant ambitieuse et compte bien s'internationaliser avec son MX3, en commençant par les États-Unis. Des rumeurs évoquent même un ambitieux partenariat avec Ubuntu.

Les constructeurs chinois ont le vent en poupe. Après avoir oeuvré dans l'ombre des opérateurs et des marques blanches, ils présentent désormais leurs produits sous leurs propres enseignes et espèrent sortir des frontières de leur marché domestique. Si les plus grands d'entre eux (TCL, Huawei, ZTE, Lenovo, notamment) ont déjà réussi leur internationalisation, ce n'est pas encore le cas d'autres acteurs encore confidentiels en occident il y a moins d'un an. C'est le cas de Meizu, notamment, qui devrait cependant parvenir à s'implanter aux États-Unis dans le courant de l'année.

MX3 : premier smartphone occidental de Meizu

Comme prévu, l'entreprise a en effet profité du CES 2014 pour présenter officiellement au public américain son MX3, premier modèle qu'il commercialisera outre Atlantique dans le courant de l'été. Rappelons que le MX3 est un smartphone avec un écran tactile de 5,1 pouces animé par un chipset Exynos 5 Octa, le SoC octo-core de Samsung basé sur une architecture big.LITTLE composée de 4 coeurs Cortex A7 et de 4 coeurs Cortex A15. Ce chipset, assurant une connectivité 3G uniquement, est épaulé par 2 Go de mémoire vive et 128 Go de stockage interne. Le système d'exploitation est naturellement Android, caché derrière la surcouche Flyme 3.0.

Meizu est-il le premier partenaire de Canonical ?

Cependant, sur le marché des smartphones Android, la bataille américaine (et occidentale dans son ensemble) sera rude. Non seulement face aux constructeurs chinois précités, mais également des autres fabricants asiatiques (Sony, LG, HTC, Samsung, Asus, Acer, etc.), sans oublier Motorola. Et nous ne comptons pas Nokia et Apple qui préfèrent d'autres systèmes d'exploitation. Comment se démarquer dans ces conditions ? Voilà une bonne question. Et si la réponse venait d'un partenariat avec Canonical, le créateur de la distribution Linux Ubuntu ? Des photos en fuite sur Internet, relayées par nos confères de GizChina, montre un smartphone haut de gamme, arborant le bouton rond central typique de Meizu et tournant sur Ubuntu Touch. Souvenons-nous : le patron de Canonical avait accordé une interview à nos confrères américains de CNET. Il confirmait avoir trouvé un partenaire pour un mobile haut de gamme à venir cette année. Nous avions parié sur un constructeur chinois. Il semblerait que ce soit effectivement le cas, même si le nom de Meizu n'est pas sorti spontanément. Reste à savoir ce que le résultat de ce partenariat pourrait avoir dans le ventre. Les habitudes de Meizu sont toujours ambitieuses. Le résultat pourrait donc s'avérer étonnant.

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

close