Nintendo se verrait bien investir le marché de la mobilité, finalement !

Par Samir Azzemou

nintendo

À l'occasion d'une conférence de presse financière où il annonce des pertes record, Satoru Iwata a avoué qu'il réfléchissait au moyen de profiter de l'engouement pour la téléphonie mobile.

Depuis longtemps, ces principaux concurrents ont les deux pieds dans la téléphonie mobile. Sony en conçoit. Microsoft les anime. Inutile donc de dire que Nintendo doit se battre aujourd'hui avec un handicap considérable. Ce qu'il semble aujourd'hui concéder. Lors d'une conférence de presse organisée vendredi dernier, Satoru Iwata, son président, a affirmé qu'il réfléchissait à mettre en place une nouvelle division dédiée au jeu sur mobile, information relatée par l'agence de presse économique Bloomberg.

Une stratégie encore très floue

Déclaration autant attendue (et inespérée) que surprenante, la volonté de Nintendo d'entrer sur le marché des jeux sur mobile reste encore très vague. Car Nintendo est autant un constructeur de consoles qu'un éditeur de jeux vidéo. Comment cela concrétisera-t-il ? Nintendo réalisera-t-il uniquement des jeux ou concevra-t-il une nouvelle console fonctionnant avec Android ? Aucune information n'a été dévoilée par le patron de Nintendo, si ce n'est sa volonté de ne pas simplement porter ses licences et ses jeux sur smartphones. Inutile donc d'attendre (pour l'instant) un Mario sur Android ou iOS...

Une concurrence, oui, mais pas des autres consoles

Ce changement de position vient évidemment des très mauvaises ventes de la Wii U. Sa dernière console n'a pas rencontré le succès escompté. La conférence de presse organisée par Nintendo était justement liée à une alerte sur les résultats annuels de l'entreprise (dont l'exercice s'arrête au 31 mars). Les pertes de Nintendo devraient en effet se monter cette année à 240 millions de dollars. Satoru Iwata également a revu à la baisse ces prévisions de vente aussi bien pour les consoles et que les jeux Wii U sur la période de Noël, respectivement 9 millions et 19 millions d'unités. Si la prévision pour les logiciels est coupée de moitié, celle du matériel est divisée par trois. Noël n'a donc pas été profitable pour le groupe d'Osaka. Il est donc urgent pour ce dernier de retrouver le chemin du succès, et cela ne se fera évidemment pas avec une stratégie datant de 30 ans. Attendons maintenant de savoir comment Nintendo va se frayer un chemin dans la téléphonie mobile...

Partagez cet article

  • LinkedIn

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.