SFR RED 50 Go + Netflix = 20

Le PDG de Motorola pourrait rejoindre Dropbox

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
motorola

Dennis Woodside, l’architecte de l’intégration de Motorola dans Google, pourrait quitter son poste de PDG. Il aurait déjà signé avec l’étoile montante du stockage en ligne, Dropbox. Il ne participera donc pas à l’aventure Lenovo.

Dennis Woodside, l’homme qui a remis Motorola sur le devant de la scène avec deux modèles qui ont beaucoup fait couler d’encre cet automne (les Moto X et Moto G), pourrait quitter son poste. L’information émane du très sérieux Wall Street Journal qui indique que le manager aurait déjà trouvé un poste dans une entreprise tout aussi dynamique : Dropbox.

Une décennie de bons et loyaux services

Ce départ est certainement aussi important que celui d’Hugo Barra l’année dernière. Car Dennis Woodside n’était pas simplement le patron de Motorola depuis son rachat par Google. Il était employé dans la firme de Mountain View depuis plus de 12 ans et était le vice-président de Google en charge des activités américaines, avant de prendre la tête du fabricant de mobiles. Ce départ concerne donc autant Motorola que Google dans son ensemble.

Dropbox à la conquête des entreprises

Chez Dropbox, Dennis Woodside devrait prendre le poste de directeur général (Chief Operation Officer en version originale). Il sera notamment en charge d’imposer le service de synchronisation sur le Cloud auprès des entreprises, un segment auquel Dropbox a encore des difficultés à s’adresser (certainement pour des questions de sécurité et de confidentialité). Cependant, Dropbox, même s’il s’agit d’une petite structure comparée à Motorola, est en pleine croissance. Son chiffre d’affaires est multiplié chaque année par deux ou trois depuis 2010. Il y a donc du potentiel.

Un départ au goût amer de la déception

Est-ce une coïncidence ou une conséquence de la vente de Motorola à Lenovo ? Aucun détail officiel n’a vraiment filtré. Mais il semble évident que les deux événements sont liés. Ce départ sonne comme une déception, soit de la part de Google, soit de la part de Dennis Woodside. Le premier pourrait être déçu de l’intégration et du manque de rentabilité de Motorola. Cette filiale impactait encore négativement dans les derniers résultats du groupe. Le second pourrait avoir mal vécu le désir de Google de vendre sa division pour laquelle sa maison-mère n'a pas été d'un grand soutien : pas d'avant-première sur les versions d'Android, pas de confection d'un modèle Nexus, pas de présence sur le Play Store.

Quel capitaine de transition pour le navire Motorola ?

La vente de Motorola à Lenovo, pour un montant proche des 3 milliards de dollars, n’est pas encore finalisée. Lenovo n’est donc pas en mesure de placer un nouveau patron à la tête de son acquisition. Google devra donc placer un PDG par intérim en attendant les longs mois de procédure. Un poste qui n’est pas très enviable...

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer