promo red by sfr

Résultats Qualcomm : baisse des ventes, mais augmentation des bénéfices

Par Samir Azzemou

qualcomm

Qualcomm continue trimestre après trimestre à confirmer sa place de leader incontesté sur le marché des chipsets pour smartphone. Le fondeur a publié des résultats sur son second trimestre fiscal 2014 (clos au 30 mars) qui le place devant la concurrence, mais sa place est moins assurée.

Qualcomm vend beaucoup de Snapdragon. Chaque trimestre, l’entreprise en vend plus que l’année précédente. Et cette tendance se confirme encore avec la publication des résultats pour le second trimestre fiscal du groupe, clos au 30 mars. Le chiffre d’affaires progresse d’une année sur l’autre et la rentabilité est encore meilleure. Ce qui est toujours de bon augure pour les marchés financiers et les actionnaires. Or, à bien y regarder, le titan californien ne semble plus aussi invincible qu’il n’y paraissait début 2013.

Une baisse du chiffre d'affaires et des ventes de Snapdragon

Dans le détail, Qualcomm a réalisé entre le 1er janvier et le 30 mars dernier un chiffre d’affaires de 6,37 milliards de dollars, en augmentation de 4 % par rapport à la même période en 2013, mais en recul de 4 % également par rapport au premier trimestre fiscal 2014. Ce petit accroc est à noter, car, au trimestre précédent, la progression séquentielle était moins forte que la hausse annuelle, mais elle était quand même positive. Là, ce n’est pas le cas.

Autre fait inquiétant : la vente des chipsets Snapdragron. Qualcomm annonce en avoir vendu 188 millions sur son second trimestre fiscal, en hausse de 9 % par rapport au même trimestre 2013, mais en baisse de 12 % par rapport au trimestre précédent. Ces deux chiffres montrent une décélération dans l’adoption des chipsets Qualcomm, certainement au profit de fondeurs moins chers, comme MediaTek. Entre octobre et décembre 2013, Qualcomm avait réussi à améliorer les ventes de ses Snapdragon de 17 % en un an et de 12 % en un trimestre.

Une profitabilité qui remonte

Si l’activité semble reculer légèrement, la profitabilité semble s’améliorer parallèlement. Au premier trimestre fiscal, nous avions noté un léger significatif de la rentabilité en un an (-28 %). Ce trimestre, c’est tout l’inverse : elle s’améliore annuellement et séquentiellement. Les bénéfices nets s’établissent à 1,96 milliard de dollars, en hausse de 9 % en un an et 4 en un trimestre. Les bénéfices augmentent donc, malgré une baisse séquentielle du chiffre d’affaires. C’est également étonnant.

Le fait que l’entreprise ait eu un comportement totalement inverse entre le premier et le second trimestre fiscal est révélateur. Notre hypothèse est la suivante. D’abord, si le fondeur a vendu plus de Snapdragon sur le premier trimestre pour une rentabilité en baisse, nous pensons que la stratégie était alors d’accentuer les efforts sur les gammes 200 et 400, pour contrer un MediaTek au mieux de sa forme, avec un MT6592 octo-core qui se vendait comme des petits pains. Le retour à une meilleure rentabilité sur le second trimestre signifierait que les constructeurs commandent à nouveaux les chipsets les plus chers, gammes 800 et 801.

Une vraie perte de confiance après la sortie de l'iPhone 5S

Nous pensons également que l’entreprise a eu quelques difficultés à se remettre de la sortie du chipset A7 d’Apple, un dual-core avec architecture 64-bit capable de rivaliser avec les meilleurs Snapdragon quad-core 32-bit. Le coup fut dur. Déstabilisé, Qualcomm est alors devenu moins percutant, perdant alors temporairement la confiance de certains équipementiers qui attendaient de voir venir.

Les annonces successives des modèles 410, 610, 615, 808 et 810 ont certainement fait beaucoup de bien au moral du fondeur. Car l’entreprise renouait alors avec l’innovation et l’excellence. Du 64-bit. De l’octo-core. Et toujours cet avantage concurrentiel de modem multimode 3G/4G. Durant ces quelques mois où elle ne vendait que des chipsets à moindre prix, elle a sûrement appris « à la dure » qu’il ne fallait pas se reposer sur ses lauriers.

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.