Oyster : le Spotify du livre ouvre ses portes sur Google Play

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
google play

Le modèle du tout illimité par abonnement semble toucher de plus en plus de marchés culturels. Dernier en date : la littérature. Oyster est un service qui reprend le principe de Spotify et l’adapte aux livres. Déjà présent sur Kindle Fire et iOS, il arrive sur le Play Store.

La petite perle Oyster arrive officiellement sur le Play Store. Dite comme ça, l’information n’est pas extraordinaire. Mais nous espérons que la présence médiatique hors des États-Unis de cette application donnera de bonnes idées soit à ses propriétaires, soit à quelques passionnés du livre dans l’espace francophone. Car Oyster est une application qui, potentiellement, pourrait changer notre façon de consommer du livre numérique, et par extension du livre tout court.

Oyster Oyster Oyster

Le Spotify du livre

Oyster est souvent considéré comme le « Spotify » du livre numérique. Car son modèle économique est quasiment le même. Une grande quantité de contenus en provenance d’éditeurs (plus de 500 000 ouvrages référencés). Une application disponible sur iOS, Kindle Fire et désormais Android, avec un ensemble de services autour des livres. Et un abonnement mensuel de 10 dollars. Soit moins cher qu’un livre en grand format et un peu plus cher qu’un livre de poche.

Comme de nombreuses applications de lecture, Oyster offre l’ensemble des outils de personnalisation de l’interface pour adapter l’écran aux goûts de chacun. Taille et style de la police de caractères, couleurs et luminosité, mode nuit, etc. Il est également possible d’écrire des annotations et de savoir combien de temps de lecture il reste avant la fin d’un chapitre (en fonction de votre vitesse de lecture).

Un réseau social de lecteur

Parmi les services proposés autour de la littérature, le principal est le système de recommandation personnalisé qui pioche dans la bibliothèque des oeuvres qui devraient vous plaire en fonction de votre historique, de vos favoris et des notes (bonnes et mauvaises) que vous avez émises. Les éternelles listes de lecture (comme des playlists de chanson), comme la sélection d’Oprah Winfrey ou du New York Times, offrent un autre moyen de découvrir d’autres titres. Enfin, un léger réseau social a été mis en place avec possibilité de le connecter à d’autres services.

Après le cinéma, la musique, les séries, les journaux et les jeux vidéo, la littérature entre enfin dans l’ère du tout illimité par abonnement. Une bonne idée qui mériterait d’être déclinée plus largement.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.