Ritot : pourquoi avoir un écran quand il suffit d’avoir une main ?

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
ritot

Projet actuellement en recherche de financement, Ritot est un bracelet connecté qui utilise le dos de la main pour afficher les notifications et l’heure. Une initiative intéressante bien moins chère que les smartwatchs.

Ritot n’est pas une montre connectée, même si elle en reprend l’ensemble des services. Comparable au Gear Fit, Lifeband Touch et autre Fitbit, ce bracelet travaille de concert avec une application pour smartphone (aujourd’hui compatible iOS, Android et Windows Phone) pour afficher des notifications (appel entrant, SMS, alertes calendrier, mails, Facebook, Twitter, météo, alarme) et l’heure. Particularité du produit : il n’a pas d’écran pour afficher les informations. Comment cela se passe-t-il dans ce cas ? Sur le dos de la main.

Un projecteur au poignet

Grâce à un picoprojecteur intégré dans la tranche du bracelet, les informations sont projetées sur la peau, offrant ainsi une surface considérablement plus grande pour lire les notifications. Les concepteurs de Ritot assurent qu’il n’y a aucun danger pour la peau : il ne s’agit que d’une LED qui projette de la lumière. Il existe une vingtaine de couleurs différentes. Le bracelet est livré avec une base qui recharge le bracelet (technologie sans fil). Elle sert également à régler la lumière de la LED et à changer l’orientation de l’affichage (pour les gauchers et les droitiers).

Ritot

Pour le reste, le produit ressemble à un bracelet. Il existe deux modèles et plusieurs couleurs pour chacun. Le premier modèle est plutôt urbain, avec un châssis en aluminium et en cuir, tandis que le second est sportif, avec un bracelet en caoutchouc et en plastique. Les deux sont étanches, intègrent une batterie (puissance non communiquée, mais l’autonomie serait d’un mois en veille et 150 heures en projection permanente) et une surface tactile pour activer les LED.

Plusieurs informations manquent à l’appel, notamment au niveau des connexions et des technologies intégrées, mais plusieurs détails nous offrent quelques indices. Il est dit que le bracelet est connecté à un smartphone, comme l’iPhone. Cette liaison doit être Bluetooth, naturellement. Nous pensons même qu’il s’agit d’une mouture Low Energy. Second point, il existe deux façons d’activer l’affichage (quand il n’est pas permanent) : appuyez sur la surface tactile ou agiter le bras. Le bracelet doit donc intégrer un accéléromètre. L’affichage s’éteint au bout de 10 secondes.

Une semaine pour être financé

Faisant actuellement l’objet d’une campagne sur la plate-forme de financement participatif Indiegogo, le bracelet a quasiment atteint les 200 000 dollars en sept jours, soit quatre fois le montant qu’elle demandait. Cette campagne se terminera dans cinq semaines environ. Vous avez donc tout le temps qu’il faut pour supporter le projet et acheter à l’avance un bracelet si vous êtes tentés. Ritot est proposé à 120 dollars (livraison internationale incluse) avec quelques rabais si vous en prenez plusieurs.

 

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.