SFR RED 40 Go = 10

Test du LG G3 : le smartphone qui cumule les superlatifs

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
LG G3

Le G3 mériterait d’être le vrai symbole du renouveau de LG dans la téléphonie haut de gamme. Il n’est pas simplement séduisant. Il n’est pas simplement performant. Il n’est pas simplement riche de fonctionnalités. Il est tout cela à la fois et bien plus encore. Car même en pinaillant, nous avons des difficultés à lui trouver des défauts.

Dire que nous avons été charmés par le dernier haut de gamme de LG serait un euphémisme. Le G3 est une formidable machine de guerre qui éclipse complètement tout ce qu’a fait LG jusqu’ici, G2 et G Flex compris. Il occulte relativement bien le Galaxy S5 de Samsung. Il irait presque jusqu’à nous faire oublier nos chouchous, les Xperia Z2 et Nexus 5. La firme était particulièrement satisfaite d’elle-même quand elle a présenté son nouveau porte-étendard à la fin du mois de mai dernier. Nous avons très vite compris pourquoi lors de notre première prise en main, suite à la conférence de presse. Une très bonne impression qui s’est confirmée à l’occasion de ce test.

LG G3 prise en main

Techniquement, ce premier smartphone avec écran Quad HD vendu officiellement en France fait un quasi sans faute. Reprenons la fiche technique pour les retardataires :

  • Écran Quad HD (2560 x 1440 pixels) de 5,5 pouces (soit une résolution de 538 pi)
  • Processeur quad-core Snapdragon 801 cadencé à 2,5 GHz avec GPU Adreno 330 cadencé à 578 MHz
  • 2 ou 3 Go de RAM
  • 16 ou 32 Go de mémoire interne (extensible par microSD)
  • Appareil photo 13 mégapixels avec système de stabilisation optique (OIS+) autofocus laser
  • Webcam 2,1 mégapixels
  • Connectivités 4G (catégorie 4), NFC, Bluetooth, Wi-Fi, GPS
  • Batterie 3000 mAh
  • Dimensions : 146,3 x 74,6 x 8,9 mm
  • Android 4.4.2 KitKat avec nouvelle surcouche Optimus UI

La fiche technique est presque sans défaut. Parce que nous aimons être exigeants, nous trouvons dommage que les 3 Go de mémoire vive ne soient pas systématiques. Cette configuration aurait certainement mérité d’être soutenue par une mémoire vive légèrement plus importante. Bien sûr, nous regrettons que l’absence du Snapdragon 805 qui apporte un coup de fouet supplémentaire bien agréable quand il s’agit de jeu et de multimédia sur un écran aussi stupéfiant. Pour le reste, rien à redire. Pour votre information, nous avons testé la version dotée de 2 Go de mémoire vive et 16 Go de stockage interne. Ce qui expliquera pourquoi le score sur AnTuTu est légèrement en dessous de nos attentes dans la partie du test dédiée aux performances.

LG G3 ouvert
La coque arrière se détache pour révéler les emplacements SIM et microSD

Le même design, mais des lignes affinées

Le design du G3 reprend grossièrement les acquis du G2 et du G Flex. À l’avant, nous sommes toujours face à une gigantesque dalle qui monopolise 76,4 % de la face avant du smartphone. Cela laisse très peu de place au reste. Et c’est tant mieux. Les bords autour de l’écran n’ont jamais été aussi minces. Grâce à l’intégration des boutons de navigation dans l’interface, même la partie sous l’écran est moins épaisse.

LG G3 faces

À l’arrière, une fois encore, nous retrouvons les acquis de la marque LG sur le haut de gamme. Les trois boutons matériels se trouvent sous le capteur photo. Leur forme est légèrement différente : les touches gagnent en rondeur et en finesse. Leur forme incurvée leur permet d’être plus facilement reconnaissables au toucher que sur le G2. Puisque les boutons matériels sont sur la coque arrière, les tranches sont dépourvues d’éléments. Seule la tranche inférieure est notable par la présence des ports jack 3,5 mm et microUSB.

De chaque côté du capteur photo, nous retrouvons un élément important : le flash « true tone » à droite et le laser pour l’autofocus à gauche. Ce dernier offre un gain de rapidité incroyable, comme nous le verrons dans la partie dédiée. Dernier élément, le haut-parleur en bas à gauche. Pas forcément l’élément le plus qualitatif, le son qui en sort est bon, mais son positionnement pas toujours très heureux vis-à-vis des doigts. Sur ce point précis, Sony et HTC font mieux.

LG G3 tranches

La coque, faite en plastique, mais imitant les reflets du métal brossé, est bombée de sorte à mieux tenir dans la main. Notez que, contrairement à nos premières impressions, aucun élément du châssis extérieur n’est fait de métal (une petite note pour les détracteurs de Samsung). La coque s’enlève pour révéler une batterie amovible, un port SIM et un autre pour la microSD.

Un écran plus que beau

L’écran est évidemment l’un des points forts du G3. Que dire des 538 pixels par pouce ? Impossible de ne pas se rendre compte de l’extrême finesse de l’image affichée. Cela sublime les belles images. Cela accentue aussi les défauts des mauvaises. C’est l’épée à double tranchant. La luminosité de l’écran est très bonne. Les angles de vision bien ouverts. Les couleurs sont plutôt bien respectées. Et les taux de contrastes à la hauteur. Cette dalle est vraiment au-dessus de la mêlée, même si vous préférez les couleurs surchargées des écrans Amoled. L’écran est ici protégé par un verre Gorilla 3 de Corning, un matériau qui offre une bonne glisse sous les doigts. Le smartphone est donc agréable à utiliser et répond très bien à toutes les sollicitations.

LG G3 Ecran

La prise en main du G3 est étonnante. La marque nous avait prévenus : l’encombrement du G3 est bien moins important que la taille de son écran pourrait le faire croire. Et c’est vrai : dans la main, impossible de se rendre vraiment compte qu’il s’agit d’une dalle de 5,5 pouces tant les bords sont fins. Il n’y a pas cette impression de phablette imposante. Bien au contraire, le G3 est léger. Si nous mettons de côté le fait que le châssis est entièrement fait de plastique, les finitions de ce smartphone sont superbes.

LG G3 détails
Le G3 s'appuie sur les acquis du G2 et du G Pro 2

Une surcouche qui s'adapte à la tendance actuelle

Une fois qu’il est allumé, le G3 laisse apparaître Android KitKat, en version 4.4.2 et agrémenté d’une nouvelle surcouche pour LG. Cette dernière est l’un des trois points clés du G3. Très inspirée par le « flat design » d’iOS et le « material design » de Google, la surcouche LG offre de nouvelles icônes et de nouveaux dossiers tout en rondeur. La zone de notification, le menu paramètre et les widgets ont également profité de cette nouvelle surcouche pour changer d’ergonomie. C’est le cas par exemple du widget central (avec la météo, l’heure et Smart Notice).

LG G3 Interface LG G3 Interface LG G3 Interface
Ecran d'accueil, écran de vérouillage et menu des applications

À la première mise en route, la surcouche se veut très proche du Google Now Launcher ou de HTC Sense (à partir de la version 5). Elle se compose de trois panneaux, dont celui de gauche est dédié à des informations pratiques sur l’usage du mobile. Le G3 propose de paramétrer Health (si vous avez acquis une G Watch en même temps), le clavier flexible, etc. Bien sûr, tous les acquis des surcouches précédentes sont présents. Knock On, Knock Code, Content Lock, Kill Switch, etc.

LG G3 Interface LG G3 Interface
LG G3 Interface LG G3 Interface
De haut en bas et de gauche à droite : menu paramètre, zone de notifications,
écran des informations pratiques et paramétrage de LG Health

LG a bien sûr retravaillé les applications système (parfois de façon uniquement cosmétique comme Galerie), mais en a profité aussi pour apporter quelques applications additionnelles propres ou venant de tiers. Nous avons remarqué la présence de Box.net, McAfee Security, Thinkfree Viewer, QuickMemo+, Quick Remote et bien sûr LG Smartworld. Comme Samsung Apps, Smartworld est une boutique qui mélange joyeusement applications gratuites, thèmes et outils de personnalisation. Et certains articles sont payants.

LG G3 Application LG G3 Application LG G3 Application
LG Smartworld, Thinkfree Viewer et QuickMemo+

Pour les besoins de ce test, nous avons reçu la G Watch. Profitons-en donc pour l’évoquer en quelques lignes. La montre connectée marche très bien avec le G3, comme nous pouvions nous en douter. L’application Android Wear sert à faire le lien entre la montre et le smartphone. Les applications compatibles sont encore assez peu nombreuses, mais le volume grossit chaque semaine (comme avec WhatsApp la semaine dernière). Au-delà de son design dont nous avons parlé à plusieurs reprises, notamment à l’occasion de notre prise en main, la montre est, à l’usage, pas si utile pour un accessoire vendu 200 euros (hors ODR pour l’achat combiné avec le G3). Bien sûr, il y a les notifications. Bien sûr, il y a les commandes vocales déportées. Mais cela est-il vraiment suffisant ? Peut-être faudra-t-il attendre la prochaine montre de LG avant de penser investir.​

LG G Watch

Des performances à la hauteur des attentes

Les performances du G3 sont excellentes, même dans cette version dotée de 2 Go de mémoire vive. Le score obtenu par le mobile, 34 522 points, reflète parfaitement cela. Les plates-formes qui obtiennent un score supérieur sont généralement dotées de 3 Go de mémoire vive. Le G3 est donc désavantagé. C’est le cas par exemple du Galaxy Note 3 qui dépasse le G3 dans des domaines faisant appel à la RAM : multitâche et opérations RAM, par exemple. Sur le processeur, le G3 est devant. Le rapport détaillé d’AnTuTu précise que le G3 est excellent en affichage 2D et 3D (le Quad HD n’a donc pas d’incidence), la vitesse de la RAM est excellente également, et le processeur est très bon, mais un peu en retrait.

LG G3 AnTuTu LG G3 AnTuTu LG G3 AnTuTu

Ces bonnes performances, nous les retrouvons bien naturellement dans les usages multimédias. Et particulièrement dans le jeu vidéo. Nous avons lancé l’habituel Dead Trigger 2 et, bien sûr, le jeu tourne à merveille. Tous les effets d’eau, d’éclaboussure, d’explosion et de radiation sont présents. Le jeu tourne comme un charme. La dalle répond parfaitement et le jeu est d’une très grande fluidité. Nous attendions naturellement le G3 sur cet usage, car son écran et la puissance du Snapdragon 801 s’y prêtent naturellement. Et nous ne sommes évidemment pas déçus.

LG G3 Jeu

En vidéo, l’écran Quad HD excelle. Même si l’usage audiovisuel avantage les écrans à plus faible résolution (parce que les pixels se remarquent moins), il est impossible de ne pas être bluffé par la qualité de la dalle. Nous attendions beaucoup du test vidéo et le G3 ne nous a pas déçus. Même, le lecteur vidéo par défaut est capable de lire des codecs avec affichage des sous-titres que d’autres sont incapables. Sans arriver au niveau d’Archos Vidéo (le nec plus ultra du lecteur vidéo sur smartphone), celui-ci s’en sort mieux que la moyenne.

LG G3 vidéo

Un appareil photo rapide... peut-être même trop !

En photo, il y a de l’étonnement et un peu de déception. L’étonnement vient naturellement de cet autofocus laser qui accompagne le capteur. Vous appuyez sur l’écran pour faire la mise au point et le mobile prend la photo en même temps. C’est bluffant. Pas le temps de souffler que la photo est prise... parfois un peu trop vite même. La balance des blancs n’est pas toujours réglée très finement. Résultat, les zones lumineuses sont surexposées, comme vous le constatez ci-dessous : nous ne distinguons pas les nuages dans le ciel parisien. Ce qui est dommage, car la photo est très bien détaillée, même en zoomant. Les couleurs sont naturelles. Il n’y a pas d’aberrations. Le résultat aurait pu être franchement bon.

LG G3 photo
Photo prise avec le LG G3

Nous aurions bien aimé améliorer ce rendu, mais l’application photo servie avec le G3 est particulièrement réduite. En appuyant sur les trois points en haut à gauche, quelques options apparaissent pour changer le mode, activer le flash ou le HDR, réduire la taille des photos ou passer en mode selfie. C’est très succinct. Heureusement, il est toujours possible d’améliorer les photos grâce aux outils de retouche de Google Photos. Grâce à l’optimisation automatique, certains détails ressortent, mais l’outil ne fait pas de miracle non plus.

LG G3 application photo
​Application photo du LG G3

La meilleure proposition de LG depuis longtemps

Durant tout ce test, le G3 a tout fait pour séduire le technophile qui sommeille en nous. Et il y est largement arrivé. Car ce smartphone n’est évidemment pas dénué d’arguments de poids. Son écran Quad HD. Sa plate-forme dynamique. Sa très belle interface. Son autofocus laser. Son lecteur vidéo surprenant. Sa belle finition.

Le tout pour un prix qui n’est finalement pas si exorbitant vis-à-vis de ses concurrents les plus directs (Sony Xperia Z2, HTC One (M8), Samsung Galaxy S5). Il y a toujours quelques petits détails qui nous chagrinent, parce que nous sommes exigeants et tatillons. Malgré eux, nous n’hésitons pas à vous conseiller cet excellent mobile.

La note de LesMobiles.com

LG G3

LG G3
100%

5 / 5

Partagez cet article

  • LinkedIn

Comparer les prix du LG G3

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer