Bouygues OPPO Reno + Forfait Bouygues Sensation 100 Go

Amazon espérait racheter HTC et proposer un Fire Phone entrée de gamme

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
amazon

Une drôle de fuite vient d’apparaître sur Internet. Selon celle-ci, AT&T, le principal opérateur américain aurait fait capoter un partenariat entre Amazon et HTC. Il aurait même été question d’un rachat du constructeur par le groupe américain. Mais la présidente de HTC aurait mis son véto.

C’est toujours des mois après la bataille que certaines vérités apparaissent. C’est encore le cas ici avec un article de la publication en ligne The Information diffusé en début de semaine. Ce dernier raconte les dessous de ce qui aurait dû être un partenariat entre Amazon et HTC qui aurait pu déboucher sur l’intégration de HTC au sein du marchand. Voilà qui promettait une situation bien différente de celle que nous vivons actuellement.

Fire Phone

L’origine de cette histoire remonte à l’automne 2013. Des fuites persistent à confirmer qu’Amazon préparerait un smartphone entrée de gamme pour accompagner son haut de gamme que nous connaissons désormais sous le nom de Fire. Le fabricant du mobile aurait même été choisi : HTC. Comme pour les Kindle Fire, l’idée d’Amazon est de couvrir plusieurs segments différents afin de toucher le plus de monde possible tout en amortissant sur un second modèle les investissements technologiques consentis pour le premier. Logique.

Les opérateurs mobiles plus puissants qu'Amazon ?

Or, l’idée d’Amazon, et certainement celle de HTC, ce Fire Phone entrée de gamme ne doit pas faire l’objet d’une exclusivité. Sinon, à quoi bon espérer en produire des palettes ? Or, le modèle haut de gamme dispose alors déjà de son partenaire opérateur : AT&T. Le leader américain n’apprécie pas que certaines exclusivités ne le soient qu’à moitié. Il menace Amazon de laisser tomber le Fire Phone haut de gamme s’il n’obtient pas le même accord pour l’entrée de gamme. Amazon jette alors l’éponge et annule le partenariat avec HTC. Coup dur pour HTC qui espérait bien se refaire une santé financière grâce à cet accord.

Cela aura même un double impact pour HTC. Car, jusque-là, les deux entreprises s’entendent bien. Chacune répond au besoin de l’autre. HTC apporte une expertise en téléphonie mobile. Amazon dispose de sa propre version d’Android, laquelle n’est pas liée à Google. L’harmonie est tellement bonne que Jeff Bezos aurait alors émis une offre de rachat pour le constructeur taïwanais. Une offre à laquelle la présidente et cofondatrice d’HTC, Cher Wang, ne donnera pas suite, car elle souhaite que son entreprise reste indépendante.

Le Fire Phone aujourd'hui à la peine

Un an après les faits et quelques mois après le lancement commercial du Fire Phone, cette histoire laisse un goût d’inachevé. Car le smartphone de Jeff Bezos ne se vend pas, au grand dam du marchand et de son partenaire opérateur. Des chiffres tellement bas que le prix du mobile a été considérablement baissé. Imaginez : la version 32 Go, initialement vendue à 199 dollars avec engagement sur deux ans, est maintenant proposée à... 1 dollar. Une remise de 200 dollars également appliquée à la version 64 Go, proposée à partir de 100 dollars.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer