Sony prend de plein fouet la restructuration du marché des smartphones

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
sony

Sans vraiment être une surprise, Sony publie un avertissement sur ses résultats annuels pour l’exercice en cours. L’entreprise perdra de l’argent. Beaucoup d’argent. En cause, la division mobile qui sera restructurée et allégée dans les mois à venir.

Sony va mal. Très mal. Et son problème majeur est la téléphonie mobile. Sony Mobile ne parvient pas à vendre ses smartphones, notamment dans le milieu de gamme. En juillet, à l’occasion de la présentation des résultats du premier trimestre de son exercice 2015 (lequel sera clos au 31 mars prochain), Sony prévenait que le groupe enregistrerait encore cette année des pertes nettes. Hier, l’entreprise a publié une alerte sur ses résultats. Le chiffre d’affaires reste le même, mais tous les autres indicateurs sont dans le rouge, ce qui n’était pas le cas l’année dernière.

Une provision de 1,28 milliard d'euros

Selon le document officiel, Sony prévoit d’enregistrer des pertes d’exploitation, ce qui entraînera logiquement des pertes nettes avant et après impôts. Sur l’exercice 2014, Sony relevait 910 millions d’euros de pertes nettes. En 2015, ce chiffre devrait pratiquement doubler. Comparé aux prévisions de juillet, il est pratiquement multiplié par cinq. La cause de cette différence : Sony devrait provisionner 180 milliards de yens de pertes, soit 1,28 milliard d’euros, imputable sur ses résultats d’exploitation. Cette somme provient de la dépréciation de Sony Mobile sur le second trimestre 2015 (juillet à septembre 2014).

L'activité Sony Mobile dépréciée et bientôt restructurée

Car c’est ça le vrai problème de Sony. Le marché de la téléphonie a radicalement changé, notamment sur le milieu de gamme. Comme d’autres grands groupes japonais, il n’a pas réussi à s’adapter assez rapidement aux changements et à la perte de valeur du smartphone milieu de gamme. L’arrivée massive des acteurs chinois sur le marché international, l’incapacité de Sony à s’imposer chez les opérateurs américains et son impuissance à investir l’Empire du Milieu sont autant de raisons qui ont conduit le groupe à publier cette alerte. Parallèlement, Sony annonce des suppressions de poste à hauteur de 15 % de ses effectifs, soit 1000 personnes environ. Après le sort réservé à Vaio, c'est à se demander si Sony va continuer dans la téléphonie...

Des résultats encore plus sombres que l'année précédente

En mai dernier, Sony présentait des résultats clairement mauvais. L’entreprise parvenait à augmenter significativement son chiffre d’affaires, mais peinait à dégager des profits de son activité. La marge brute chutait de 88,3 %, amenant l’entreprise à annoncer des pertes d’exploitation. Toutes les divisions électroniques étaient concernées : télévision, jeu vidéo, composants et surtout mobilité. Malgré un excellent retour de Sony avec la série Z, elle ne parvient pas à s’imposer dans les marchés qui comptent aujourd’hui : les États-Unis et la Chine. Cela peut paraître incroyable de notre point de vue : en France, la marque est troisième, avec 12 % de part de marché (open market plus opérateurs). Mais ce n’est évidemment pas la France qui compte...

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer