Elephone P6000 : un smartphone chinois sous Lollipop... mais plus tard

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • RSS
elephone

Après la très jeune marque européenne Linshof, c’est une autre marque confidentielle, chinoise cette fois, qui dévoile un smartphone sous Lollipop. Attention cependant aux faux semblants : le mobile sera livré sous KitKat puis mis à jour sous Lollipop en début d’année prochaine. Un beau coup de pub.

Certainement parce qu’elles attendent les événements comme le CES ou le MWC, les grandes marques de la téléphonie mobile ne présentent pas de mobile sous Lollipop. Elles s’efforcent aujourd’hui de mettre à jour le plus vite possible le plus grand nombre possible de modèles actuellement sous KitKat. C’est le cas de Motorola, LG, Samsung ou encore HTC dont nous relayions quotidiennement le fruit de leurs efforts. Cependant, en se plaçant en marge des lancements produit, ces mêmes marques laissent le champ libre aux petits acteurs confidentiels qui apparaissent parfois comme plus réactifs et plus innovants que les leaders mondiaux.

Lollipop dans de nouveaux smartphones confidentiels 

Il y a deux semaines, nous avons relayé le lancement de Linshof, une marque européenne qui prévoirait de lancer son premier mobile, i8, au premier trimestre 2015. Le message annoncé : un nouveau mobile haut de gamme sous Lollipop au prix de 300 euros environ. Et l’histoire semble se répéter du côté de l’Empire du Milieu. La marque confidentielle Elephone, née en 2006 à Shenzhen, disposant d’une douzaine de modèles en propre et travaillant principalement en tant qu’ODM (10 millions d’unités distribués par an partout dans le monde...), a présenté le 1er décembre dernier son futur représentant, le P6000. En précommande deux jours, il sera disponible en Chine à partir du 27 décembre prochain. Sa particularité : il embarquerait Lollipop.

Elephone P6000

Configuration milieu de gamme...

Mais ne soyons pas dupes tout de suite. Car Android 5.0 n’animera pas le mobile à la sortie de la boîte. Il devra attendre les premières semaines de 2015 avant de subir, via OTA, une mise à jour pour passer de KitKat à Lollipop. Un coup de bluff marketing en somme, même si, et c’est assez rare pour être salué, la mise à jour est prévue et presque datée. Cela n’est pas encore si courant chez les fabricants chinois. Pour le reste, la configuration de ce mobile n’est pas inintéressante. À commencer par le chipset qui l’anime : un MT6732, un composant de MediaTek composé de quatre coeurs 64-bit Cortex A53 cadencés à 1,5 GHz et d’un GPU ARM Mali T760. Il est compatible LTE catégorie 4, WiFi n et Bluetooth 4.0.

Ce chipset sert à animer un écran 720p de 5 pouces protégé par un verre renforcé de couleur bleue (pour éviter les reflets, semble-t-il). Il est accompagné par 2 Go de mémoire vive, 16 Go de stockage interne (extensible par microSD), une batterie 2750 mAh, un capteur photo 13 mégapixels, une webcam 2 mégapixels et toute la batterie de capteurs possibles. Le smartphone dispose de deux ports carte SIM (dont un au format microSIM). Il tourne sous Android Kitkat 4.4.4 sans surcouche apparente. Il pèse 165 grammes pour un châssis de 8,9 mm d’épaisseur.

... à prix très serré

La meilleure information de ce smartphone reste certainement son prix : 169 dollars sur la boutique officielle (avec envoi vers l’Europe si vous êtes intéressés). Notez que vous devrez ajouter quelques options, au minimum la batterie (10 dollars) et la protection d’écran (1 dollar), pour un montant de 181 dollars, sans oublier les frais de port (par DHL). Mais cela reste plutôt une bonne affaire. Et PayPal est accepté. Notez également que le P6000 pourrait aussi faire rapidement l’objet d’une adaptation en France via un contrat ODM avec une marque alternative.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.