Samsung attend un geste de Microsoft pour revenir sur Windows Phone

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • RSS
samsung

Samsung teste des plates-formes entrée de gamme sous Windows Phone. Mais le géant coréen n’entend pas les commercialiser avant de régler ses différends judiciaires avec Microsoft.

Samsung souhaite depuis longtemps réduire son interdépendance avec Android, notamment parce que les relations qu’il entretient avec Google ne sont plus ce qu’elles étaient depuis que le géant coréen a pris la décision de ne pas tenir compte de certaines spécifications obligatoires dans l’interface des smartphpones. Depuis deux ans, Samsung développe Tizen pour en faire une porte de sortie (à l’image de Bada il y a 6 ans), mais peine à trouver des marchés et des opérateurs partenaires pour un smartphone animé par cet OS balbutiant. Il y a un an, Samsung se déclarait intéressé de revenir dans le camp de Windows Phone. Mais seul un smartphone exclusif à Verizon a été officialisé, l’Ativ SE. Puis, plus rien. Une drôle de façon d’annoncer son intérêt...

Ativ SE
L'Ativ SE est le dernier Windows Phone de Samsung

Windows Phone : oui, mais pas maintenant...

Mais Samsung n’aurait pas abandonné l’idée. Selon le Korea Times, le géant coréen testerait actuellement plusieurs plates-formes entrée de gamme sous Windows 8.1 afin d’observer le comportement de l’OS de Microsoft avec des configurations très légères. Plus question donc de s’aventurer sur le haut de gamme.

Toutefois, cette phase préliminaire de test, même si elle pourrait déboucher sur un lancement commercial, n’est pas une priorité dans les plannings. Pour deux raisons. La première est le rééquilibrage des différentes affaires chez Samsung. L’article du quotidien coréen affirme que Samsung mettra l’accent sur la télévision et non sur la mobilité cette année. Et même dans la mobilité, Samsung souhaiterait offrir à Tizen une véritable chance.

... et pas tant qu'un procès est en cours

Seconde raison, Samsung ne souhaite pas promouvoir Windows Phone avant de clarifier la situation avec Microsoft. En effet, les deux entreprises s’affrontent actuellement en justice. L’Américain reproche au Coréen de ne pas avoir payé le montant des licences d’exploitation de certains brevets liés à Android (paiement qu’effectuent d’autres constructeurs comme Motorola, par exemple). Le montant dû à l’origine par Samsung atteint 1 milliard de dollars (pour 300 millions de Galaxy vendus), somme payée par l’intéressé, mais avec du retard. Aujourd’hui, la firme de Redmond en demande 6,9 millions de plus, pour les retards et les intérêts. La plainte date d’octobre dernier.

Pour rajouter de l’huile sur le feu, Samsung, par contre-mesure, a porté plainte auprès de l’autorité américaine de la concurrence contre Microsoft pour pratique déloyale. Elle estime que le rachat de la branche Devices & Services de Nokia a placé Microsoft en concurrence frontale vis-à-vis de Samsung et que le paiement de la somme demandée est une atteinte à la libre concurrence. D’autant que Samsung n’a pas caché, depuis un an, sa désapprobation vis-à-vis de cette opération financière que le groupe coréen tente de contester devant la justice en Asie comme aux États-Unis.

Un petit geste, s'il vous plait !

Pour se relancer sur Windows Phone, Samsung attend donc un geste de la part de Microsoft. Un geste qui vaudrait 6,9 millions de dollars, évidemment, mais qui aurait aussi une conséquence sur les plaintes pour concurrence déloyale. La balle serait donc dans le camp de Redmond. Reste à savoir si elle sera jouée ou simplement ignorée, Samsung étant clairement négligeable sur Windows Phone, et ce depuis très longtemps.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.