Microsoft Autocharge : de la lumière pour recharger un mobile

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
microsoft

Microsoft Research a publié un document sur un système complet qui utiliserait la lumière pour recharger sans fil un smartphone ou tout appareil compatible. Il se nomme Autocharge et est encore à l’état d’expérimentation.

L’autonomie est l’une des plus grandes problématiques des produits technologiques actuels. Qu’il s’agisse des tablettes, des smartphones ou des accessoires connectés en Bluetooth comme les montres, les oreillettes ou les casques. Et puisque l’autonomie est un problème, le chargement de la batterie en devient un par la même occasion. C’est le cas des smartphones. Mais c’est également (et peut-être même surtout) le cas des smartwatches. Les constructeurs ont évidemment tous entendu cette question : pourquoi faut-il enlever la montre pour la recharger ? Chacun a sa théorie sur la solution à apporter, quand il y en a une. Le problème n’a cependant pas été vraiment résolu.

Autocharge

Avec la lumière, plus besoin de contact

Microsoft a cependant un début de réponse qui s’appelle Autocharge. Il s’agit d’un système qui utilise un faisceau de lumière (un laser même plus précisément) pour recharger les batteries d’un mobile, ce qui devient plus pratique qu’un chargeur filaire ou même un chargeur Qi. La réponse à la problématique n’est pas complète évidemment, puisque deux interrogations se posent. D’abord, comment le smartphone capte-t-il la lumière pour la transformer en énergie ? Ensuite, comment le système est-il réglé pour qu’il ne coûte pas cher à l’usage (le faisceau de lumière devant être un minimum puissant pour que cela ne prenne pas la nuit) et qu’il ne soit pas nocif (nous parlons quand même d’un laser) ?

Un capteur Kinect pour gérer la source lumineuse

À la première question, Microsoft répond par l’inclusion de cellules photovoltaïques spécifiques. Cela demande donc un développement particulier. Rappelons que cela reste expérimental, loin de l’industrialisation. À la seconde question, Microsoft utilise un Kinect et un logiciel de contrôle de laser. Le Kinect sert à détecter le mouvement et à reconnaître un objet rechargeable dans son champ de vision. Si le Kinect confirme la présence d’un smartphone compatible, il oriente le faisceau vers ce dernier et allume le laser. Quand une diode de contrôle sur le mobile confirme que la batterie est rechargée, le laser s’arrête et le Kinect attend une nouvelle identification.

Autocharge

Autocharge est un système très intéressant utilisant une fois encore Kinect dans une situation qui n’est plus ludique, mais pratique. Encore une fois, cela reste une expérimentation et de nombreux problèmes sont à résoudre avant que ce système devienne réalité. À commencer par la sécurité de l’usager et l’intégration de cellules photovoltaïques compatibles. Mais l’idée est originale et pourrait amener d’autres industriels à imaginer des solutions approchantes à notre problème quotidien d’autonomie des mobiles.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.