SFR RED 40 Go = 10

Que penser de la première conférence des développeurs de Yahoo ?

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
yahoo

Cette semaine, Yahoo a organisé à San Francisco sa première conférence dédiée aux développeurs. Présentant sa première suite mobile, le groupe de Marissa Mayer espère convaincre qu’il a sa place au coeur des smartphones.

Il y a encore deux ans, Yahoo ne représentait rien en téléphonie mobile. Et la téléphonie mobile ne représentait rien dans l’activité de Yahoo. Et clairement, la marque américaine a perdu de sa superbe, restée à quai quand Apple, Google et Microsoft prenaient le train de la mobilité (même si Microsoft était plutôt dans le wagon de queue, avouons-le).

Yahoo Meteo
La météo de Yahoo est présente sur Android et préinstallé dans tous les iPhone

Une conférence Yahoo pour les développeurs ?

Avec l’arrivée de Marissa Mayer à la tête de l’entreprise, tout a changé : la volonté (création d’une offre de monétisation sur la mobilité), la dynamique (déploiement d’une équipe interne de 500 personnes pour le développement), l'offre (avec une ambitieuse nouvelle version de Flikr) et l’investissement financier (acquisition de start-up). L’entreprise voit son avenir dans le smartphone. Encore faut-il convaincre.

Si l’entreprise semble disposer d’une audience encore significative (1 milliard d’utilisateurs réguliers, dont 575 millions via un smartphone), elle ne parvient pas à monétiser cette audience (1,2 milliard de dollars de revenus en provenance des mobiles en 2014, en propre ou via son réseau publicitaire). Voilà pourquoi Marissa Meyer a organisé cette semaine une conférence dédiée aux développeurs. Où ? À San Francisco, naturellement, pour faire comme Google, Apple ou Samsung. Et pour leur dire quoi ? Qu’il existe chez Yahoo des outils pour créer, gérer et monétiser une application sur mobile. Et qu’un partenariat « win-win » est possible.

Une offre surprenante de la part de Yahoo...

Et ça marche ? D’une certaine manière, oui. Interrogés par USA Today, les développeurs qui ont participé à cette conférence ont unanimement loué les efforts réalisés par Yahoo pour proposer une offre cohérente vis-à-vis des besoins des développeurs. Ils ont aimé l’interaction entre le search marketing, la publicité et l’analytique. Ils ont peut-être même été surpris par la puissance des outils, car aucun n’attendait vraiment Yahoo. Est-ce suffisant pour convaincre les utilisateurs de Google Analytics de passer chez Yahoo ? Ce sera évidemment tout le challenge, car au-delà de la surprise, tous estiment que les outils de Yahoo sont bons, mais pas vraiment différents.

... mais une suite qui ressemble aux autres

Si nous sommes la plupart, et sans vraiment le savoir, utilisateurs de l’un de ses services (la météo de l’iPhone notamment), Yahoo a développé au fil des mois une vraie suite logicielle pour les développeurs et une offre complète d’applications pour les consommateurs, même si elle n’est toujours pas comparable à Google ou Bing. L’entreprise a acquis Flurry, une start-up dédiée au reporting analytique des applications (laquelle sert de brique fondamentale dans la stratégie de conquête des développeurs). Elle a racheté Brightroll pour gérer des campagnes publicitaires vidéo. Et elle a gobé Tumblr, le fameux réseau de microblogging par l'image. Et tout interagit logiquement. Mais c’est également le cas chez les concurrents.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer