Samsung positionné en cinquième place en Chine fin 2014

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • RSS
marche smartphones

L’institut IDC a publié une étude sur les ventes de smartphones en Chine sur le quatrième trimestre 2014. Xiaomi y conforte sa première place gagnée dans le courant de l’année. Samsung ne serait pas second, mais cinquième, dépassé par Apple, Lenovo et Huawei.

L’ascension de Xiaomi en Chine l’année dernière a été aussi fulgurante que le recul de Samsung a été considérable. Les deux entreprises ont totalement inversé leur position dans le classement des cinq fabricants qui vendent le plus de terminaux dans l’Empire du Milieu. Le premier était bon dernier au quatrième trimestre 2013. Le second était en tête, incontestablement. Aujourd’hui, Xiaomi est le leader, pour le second trimestre consécutif. Et Samsung, encore dauphin avant le lancement des iPhone 6 et 6 Plus, est en queue de peloton.

Xiaomi premier, Apple second

Dans le détail, Xiaomi représente au quatrième trimestre 2014 13,7 % du marché (contre 6,5 % un an avant). Ses volumes de vente progressent de 150 %. Apple suit avec 12,3 % du marché (contre 7,4 % fin 2013). Ses volumes ont doublé. Le troisième acteur, selon IDC, n’est pas Lenovo (renforcé par sa récente acquisition Motorola), mais Huawei, en très grande forme. Il représente 11 % du marché (contre 10,2 %) et ses ventes ont progressé de 28,3 %. Huawei était déjà troisième un an avant.

IDC Chine Q4 2014

Ce sont les deux leaders de la fin d’année 2013 qui se retrouvent derrière leurs concurrents. Lenovo est quatrième avec 9,5 % de part de marché (contre 13,2 %). Ses volumes reculent de 14,3 %, alors que nous aurions plutôt pensé qu'ils augmentent. Mais le modèle économique de Xiaomi semble rendre celui de Lenovo vieillot, voire obsolète. D'où des rumeurs sur le lancement d'une gamme dynamique pour redevenir une marque à la mode.

Enfin Samsung ne monopolise plus que 7,9 % du marché chinois, soit moins de la moitié de sa part un an avant : fin 2013, il représentait 18,8 % du marché. En volume, Samsung a diminué de moitié. Ce n'est pas le premier à paraître dans ce sens.

Deux remarques concernant ces chiffres. D’abord, la progression des parts de marché ne reflète qu’en partie la progression en volume. C’est logique : le marché chinois a, dans sa globalité, augmenté de 19,1 %. Ensuite, Xiaomi est certes le premier constructeur sur le marché chinois, mais il n’a pas encore conquis la part que Samsung représentait fin 2013. Il lui faudra encore plus de 5 points de parts de marché pour arriver à ce stade.

Est-ce Xiaomi qui monte ou Samsung qui descend ?

Bien sûr, nous pourrions penser que, compte tenu de la progression du marché chinois, Xiaomi représente plus aujourd’hui en volume que Samsung il y a un an. Eh bien non. Ramené au volume du quatrième trimestre 2013, Xiaomi aurait représenté, avec ses ventes de fin 2014 16,3 % du marché, à 2,5 points encore du score de Samsung. Nous pensons que les iPhone 6 et 6 Plus ont clairement joué en défaveur de Xiaomi, même si ce dernier s'est très bien défendu face à cette déferlante. Le fait qu'Apple parvienne à être second dans l'Empire du Milieu, triplant presque sa part de marché en trois mois alors qu'il ne représentait pas grand-chose, est une nouvelle preuve du succès des derniers smartphones d'Apple.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.