Gameloft présente le cinquième épisode de la saga Dungeon Hunter

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
gameloft

Après un troisième épisode clairement raté, Dungeon Hunter est revenu sur des bases plus saines avec le quatrième opus. Reprenant en partie celles-ci, cette cinquième aventure ne se veut pas totalement traditionnelle non plus dans son gameplay. Explications.

Cela faisait longtemps que Gameloft n’avait pas pourvu sa série Dungeon Hunter d’un nouvel épisode. Voilà donc le cinquième, fraichement débarqué sur iOS et Android pour vous proposer une succession de missions et d’affrontements en temps réel où vous devez déployer vos armes, vos compétences et votre habileté pour vous en sortir (plus ou moins) indemne. Un jeu ambitieux, gratuit au téléchargement, mais pas tout à fait altruiste pour autant, puisque des options payantes sont évidemment présentes.

Dungeon Hunter 5

Une aventure découpée comme un saucisson

La série Dungeon Hunter s’appuie sur un gameplay « hack & slash » hérité de Diablo, notamment. Vous menez votre héros au travers de différents niveaux dans le but d’accomplir votre destinée. Après deux épisodes traditionnels où l’histoire du héros prenait le pas sur la mise en scène pour offrir une aventure assez linéaire, Dungeon Hunter a migré ensuite vers une prise en main arcade où le loot (ou récupération de butin en bon français) est devenu la pièce maîtresse. Le troisième opus était clairement destiné à occulter le scénario et l’exploration. Le quatrième contrebalançait avec le retour de vrais niveaux (et d’une vraie phase de recherche) tout en conservant la valeur fondamentale de l’équipement. Le cinquième, quant à lui, se situe au milieu des deux.

Dungeon Hunter 5

L’histoire est assez simple. Vous êtes le membre d’une guilde de chasseur de prime et vous répondez à des requêtes d’habitants qui loueront vos services. Une petite minorité des missions que vous accomplissez feront avancer l’histoire (laquelle est classique, mais solide), tandis que la plupart du temps, vous répondrez à des demandes simplement pour récupérer une pièce d’armure particulière, un butin ou de l’expérience pour renforcer votre avatar.

Récupérer. Forger. Fusionner. Détruire.

Plus de 150 armes et une cinquantaine d’armures, certaines étant de simples variations de l’alignement élémentaire, sont disponibles dès le lancement et d’autres viendront s’ajouter. Notez que chaque pièce d’équipement est évolutive et peut fusionner avec une autre, créant ainsi des armes uniques en leur genre. De même pour les compétences qui se renforcent également. Cette personnalisation est l’un des atouts du titre. Mais aussi sa faiblesse : vous imaginez bien qu’il faut beaucoup de temps pour forger une arme jusqu’à son paroxysme. Et tout cela pourquoi ? Pour détruire les monstres des missions avec une forte importance du multijoueur. Et face aux autres, tout le monde à envie de briller, évidemment... 

Dungeon Hunter 5

Côté prise en main, Gameloft propose ici aussi quelque chose de simple, mais d’efficace. Des touches virtuelles sont disséminées sur l’écran tactile pour se déplacer, attaquer, esquiver, lancer un sort, boire une potion ou changer d’arme. Une fois la mission terminée, vous disposez d’une interface classique pour modifier votre équipement, recevoir un cadeau quotidien ou vous rendre dans la boutique premium où les joyaux sont à acheter pour une modique somme comprise entre 1 et... 100 euros ! Un petit peu abusé.

Très beau, mais pas si bon...

Visuellement superbe avec une très belle réactivité du personnage et des contrôles simples, Dungeon Hunter 5 est un bon cru, même si nous regrettons que Gameloft ait encore abandonné l’aspect exploration de l’aventure retrouvé dans Dungeon Hunter 4 au profit d’un découpage de l’aventure plus proche du Dungeon Hunter 3. Mais le jeu reste amusant et facile à prendre en main (malgré quelques petits bugs résiduels). Pour le côté pratique, Dungeon Hunter 5 pèse 1,3 Go sur Android et 712 Mo sur iOS (évidemment, le WiFi est obligatoire). Il est compatible à partir d’Ice Cream Sandwich ou d’iOS 7.0. Il est conseillé aux joueurs de 12 ans et plus. Et il est intégralement en français.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.