Peter Chou cède son poste de PDG de HTC

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
htc

Emblématique PDG de HTC depuis 2005, Peter Chou a cédé sa place à Cher Wang, la présidente du conseil d’administration. Il restera cependant dans le groupe, à un poste moins prestigieux, mais toujours associé au développement de produits.

C’est la grande nouvelle de cette fin de semaine : Peter Chou n’est plus le patron de HTC. Il est remplacé par un autre cofondateur du constructeur, la présidente du conseil d’administration Cher Wang. Cette dernière aura désormais la double casquette de présidente et PDG de HTC et dirigera l’entreprise de façon opérationnelle. Une direction qui promet d’être plus orientée sur l’économie, la finance et les partenariats. Car, en ces temps difficiles où les résultats de HTC sont tout juste positifs malgré une stratégie produits agressive, ce sont les chiffres de vente qui parviennent à convaincre les financiers et non plus l’innovation technologique.

L'innovation technologique n'est plus la première préoccupation

À l’opposé, Peter Chou est connu pour être un homme d’innovation, justement. Il a la réputation d’être exigent sur le design des mobiles et sur les technologies embarquées. Son nouveau poste au sein de HTC, est de superviser le nouveau laboratoire interne de recherche et développement, appelé Future Development Lab. Une sorte de Google X ou Google ATAP d’où sont sortis les RE Vive et RE Camera, deux produits qui préfigurent du futur équilibre économique chez HTC qui ne sera plus uniquement une marque de mobile, mais aussi une marque d’accessoires pour mobiles.

Cela faisait 10 ans que Peter Chou était PDG de HTC. Même si la démission d’un patron n’est pas exceptionnelle, le fait que le manager, qui est aussi l’un des trois fondateurs de la marque, prenne la direction d’une obscure unité de recherche et développement ne peut pas être totalement déconnecté de l’actualité économique du constructeur. Depuis deux ans et malgré le lancement de l’ambitieuse et très qualitative gamme One, HTC connaît des ventes assez faibles. Ne parvenant pas à rejoindre les autres marques majeures, comme LG, Samsung ou Apple, HTC est chahuté par l’essor des fabricants chinois, comme Lenovo, Huawei, Alcatel OneTouch et bien sûr Xiaomi.

Un changement de direction plus que symbolique

Il est évident que cette nomination est un important changement de direction pour HTC dans tous les sens du terme, aussi bien dans la stratégique que dans l’opérationnel. Si Peter Chou a su imposer l’innovation technologique comme moteur de développement, les 24 derniers mois lui ont prouvé que ce n’était pas suffisant. Au contraire, Cher Wang, qui pilotait déjà tous les aspects économiques de l’activité de HTC, aura à coeur de créer une gamme plus adaptable vis-à-vis des besoins des marchés importants. Une adaptabilité qui a manqué à Peter Chou, ce qui lui a suffisamment été reproché en 2013, notamment au sujet de la Chine continentale. Reste à savoir quels changements l’arrivée de Cher Wang au poste de PDG va changer au niveau du catalogue de la marque.

Cher Wang

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.