Google Search : les contenus mobiles privilégiés dans le moteur de recherche

Par Samir Azzemou

google

Google a prévu pour le 21 avril prochain une mise à jour des algorithmes de son moteur de recherche, notamment sur la partie mobile. La lisibilité d’un site sur un smartphone sera maintenant prépondérante. Les autres pourraient bien... disparaître.

Google Search est certainement la porte d’entrée vers le Web de la majorité d’entre nous. Sur les PC, c’est le cas. Sur iOS c’est également le cas (Google étant le moteur de recherche par défaut de Safari). Et sur Android, c’est encore plus le cas, Google y étant omniprésent. Mais cette porte d’entrée est largement sujette à controverse. Comment assurer la neutralité du Net quand le moteur de recherche utilisé quotidiennement par plus d’un Internaute sur deux est également l’une des principales sources de revenus de son créateur et que ces revenus sont majoritairement publicitaires (voir exclusivement pour Search) ? Vaste question.

Search
Les contenus compatibles avec les mobiles de plus en plus privilégiés dans Google Search

La compatibilité avec le mobile comme critère prépondérant

Quand une entreprise n’achète pas de mots-clés pour apparaître en haut des résultats d’une recherche, elle doit s’appuyer sur le référencement naturel, lequel dépend de nombreux facteurs. Depuis que 60 % des recherches sur Internet sont effectuées depuis un smartphone ou une tablette, Google a introduit dans ses algorithmes une donnée supplémentaire : la compatibilité et la lisibilité des pages sur un écran de mobile. Des critères qui dépendent bien entendu de la plate-forme sur laquelle repose un site (et qui transforme chaque contenu web pour le mobile), mais aussi de la construction de chaque page indexée par les robots de Google.

Jusqu’à présent, la compatibilité avec le mobile était un critère bénéfique pour remonter dans les résultats. Or, en fin de semaine dernière, Google a publié un message à destination des webmasters pour les avertir que les algorithmes allaient bientôt changer et prendre en compte plus « significativement » la compatibilité avec les mobiles. Si la notion de « significatif » est très approximative, elle promet une chose : les pages qui ne respectent pas une certaine charte de lisibilité sur mobile seront susceptibles d’être poussées à la fin des résultats de recherche. Ce qui aura un impact considérable sur le trafic des sites.

Les contenus des applications également indexés par Google

Ce sera la même chose pour les applications. À partir de maintenant, il sera proposé aux éditeurs d’indexer leur contenu éditorial. Ainsi, ce dernier apparaîtra dans les résultats de recherche effectuée depuis un smartphone, si ce dernier est connecté avec son identifiant Gmail (pour faire la jonction entre le mobile et les applications installées). Il suffira ensuite de cliquer sur un lien pour basculer vers l’application correspondante. Bien sûr, il faudra apporter à Google les liens profonds des contenus et respecter une charte.

Ces deux changements, qui entreront en vigueur partout dans le monde le 21 avril prochain, sont la conséquence de la montée en puissance de la téléphonie mobile dans le trafic de Search. Et cela n’est pas qu’une lubie de la part de Google : plus les résultats d’une recherche conviennent à un Internaute, plus facilement il reviendra sur le même moteur de recherche et plus il génèrera du trafic et des revenus publicitaires. Ce n’est évidemment pas une décision philanthropique. Pour le consommateur, ce changement aura pour effet de voir apparaître des résultats inédits. Le revers de la médaille est la disparition d’autres...

Partagez cet article

  • LinkedIn

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.