Elephone préparerait un flagship « à la carte »

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • RSS
elephone

Elephone développe un nouveau smartphone qui se veut concurrencer les Xiaomi, Meizu et OnePlus. Son futur smartphone se présentera en plusieurs versions avec choix de l’OS et du chipset. Sortie prévue en juin prochain.

En attendant le Computex de juin à Taipei, les spécialistes asiatiques du marché high-tech se sont rassemblés à Hong Kong pour un salon qui se déroule sur deux week-ends prolongés : l’édition printanière du Global Sources Electronic Show. La seconde partie du salon, qui a fermé ses portes hier, est l’occasion de découvrir certains produits en cours de finalisation au coeur de l’Asie effervescente. Nos confrères de Gizchina s’y sont rendus et ont découvert un nouveau mobile chez Elephone. Hier, le site d’information a publié une première présentation, suivie aujourd’hui d’une seconde plus complète. Un modèle encore sans nom, mais dont la fiche technique provisoire attire le regard des technophiles.

Choix de l'OS et du chipset

C’est un smartphone qui viendrait donc en deux versions, chacune proposant une option supplémentaire. Soit au final, quatre produits pour un même châssis, un peu à l’image du Zenphone 2 d’Asus. La seule, et la grande, différence entre les deux versions est le chipset. D’un côté un quad-core Intel Atom (la référence exacte n’est pas dévoilée). De l’autre, un MT6795 de MediaTek, l’octo-core 64-bit que nous retrouvons dans les flagships 2K de HTC, le One M9+ et le One E9+.

Elephone flagship, Gizchina

Pour chacune des deux versions, l’usager aura le choix de l’OS. Pour la version Intel, ce sera Android (certainement Lollipop) ou Windows 10. Pour la version MediaTek, ce sera Android Lollipop (ici c’est notifié) ou CyanogenMod, certainement en version 12. Rappelons que CyanogenMod était également évoqué pour le modèle milieu de gamme P7000. Cela n’est donc pas totalement insensé. Et surtout, cela confirme que certains fabricants chinois préfèrent désormais faire appel à une ROM alternative pour donner un peu de caractère à leur mobile plutôt que d’intégrer une équipe de développeurs.

Une configuration pour concurrencer Meizu et Xiaomi

Pour le reste, la plateforme sera identique dans tous les cas. 3 Go de mémoire vive, 32 G de stockage interne, deux ports SIM (dont certainement l’un d’eux capable de se transformer en port microSD), un modem LTE multimode, une batterie supérieure à 3800 mAh (ce qui est déjà énorme), un capteur Sony Exmor RS de 20,7 mégapixels, un lecteur d’empreinte digitale au dos de l’appareil et un écran tactile de 5,5 pouces Quad HD. Eh oui, même les marques obscures se mettent à la résolution 2K.

Le smartphone se veut donc ambitieux. Il sera proposé en blanc (version MediaTek) dans le courant du mois de mai, tandis que la version dorée (Intel inside) sera commercialisée le mois suivant. Pas de prix annoncé. Il sera accompagné de plusieurs smartphones en cours de déploiement chez Elephone : le P4000 (caractérisé par une grosse batterie), le P7000 (mobile abordable avec lecteur d’empreinte) et le G9 (smartphone LTE économique). Tous ces modèles sont attendus dans les semaines à venir. Cela en fera du monde sur les étals des importateurs...

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.