53 millions d’iPhone livrés par Appple au second trimestre 2015 ?

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
apple

Selon un rapport émanant de la banque d’investissement américaine Morgan Stanley, Apple devrait annoncer 53 millions de smartphones livrés sur le second trimestre 2015. Une belle performance notamment due à la demande d’iPhone 6 et 6 Plus qui reste forte.

Avec l’iPhone 6 et l’iPhone 6 Plus, Apple n’a peut-être pas commercialisé ses mobiles les plus innovants. Mais ils correspondent très certainement à ce que le marché demandait : des lignes plus rondes, des écrans plus grand, des connectivités améliorées. Logique que ce smartphone réalise d’excellentes performances commerciales. Si le quatrième trimestre 2014 de la firme de Cupertino est le meilleur trimestre de son histoire en terme de chiffre d’affaires (avec plus de 74 milliards de téléphones vendus), les trimestres suivants ne déméritent pas.

Apple iPhone 6

Les ventes d'iPhone toujours soutenues

Officiellement, Apple a vendu 61 millions de téléphones entre janvier et mars, ce qui en fait l’un des meilleurs premiers trimestres calendaires de la firme. Un an avant, Apple vendait 43,7millions de mobiles. Ce qui correspond à une augmentation de 40 % en un an. Et le deuxième trimestre 2015 (son troisième trimestre fiscal) devrait aussi être une bonne période en comparaison des périodes similaires sur les exercices précédents. Un rapport de la banque d’investissement américaine Morgan Stanley, dont des extraits ont été publiés par nos confrères d’Apple Insider, indique qu’Apple pourrait annoncer 53 millions de smartphones vendus entre avril et juin, notamment grâce à une forte demande en provenance de Chine.

Ce chiffre est doublement intéressant, en comparaison des ventes de smartphones sur la même période l’année précédente. Car la performance du constructeur américain montre que la baisse séquentielle (d’un trimestre à l’autre) est moins forte et que la progression annuelle est plus soutenue. Relevons d’abord les chiffres de ventes de 2014 : l’entreprise a commercialisé 35,2 millions d’iPhone entre avril et juin 2014, soit une progression de 13 % en un an et un recul de 20 % en trois mois. Si la firme en annonce effectivement 53 millions sur le second trimestre 2015, cela correspondrait à une hausse annuelle de 50 % et une baisse séquentielle de 13 % seulement. Les deux iPhone actuels souffriraient donc moins de la concurrence et profiteraient d’un cycle de vie bien plus soutenu. Les résultats réels d'Apple sont généralement publiés la troisième semaine de juillet.

L'iPhone 6S ne ferait pas mieux que son prédécesseur

Que pouvons-nous attendre de la suite ? Sur le troisième trimestre 2015, si la tendance suit celle de l’année précédente, mais à un niveau plus élevé, les ventes de téléphones marqués de la Pomme devraient rester stables, notamment grâce à l’effet des promotions estivales et des baisses de prix chez les opérateurs (qui voudront réduire leur stock). En 2014, la vente d’iPhone a progressé de 12 % entre le second et le troisième trimestre. Apple arrivera-t-il à maintenir ce rythme ? Les études sont optimistes.

Elles estiment en revanche que les hypothétiques iPhone 6S et iPhone 6S Plus ne verront pas leur volume augmenter comme ce fut le cas cette année, contrairement à certaines rumeurs. Elles tablent plutôt sur une stabilisation. Une hausse serait envisageable uniquement si Apple présente un successeur à l’iPhone 5C lequel serait vendu 99 euros avec abonnement. Les fuites à propos de son existence sont contradictoires, mais l’intérêt économique est indéniable. Reste à savoir si Tim Cook saisira cette opportunité.

Comparer les prix du Apple iPhone 6S Plus (16 Go)

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer