Xiaomi débarque au Brésil

Par Benjamin Trécherel

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
xiaomi

Fondé en 2011, Xiaomi est devenu en quatre ans le cinquième plus grand vendeur de smartphones au monde. Et le fabricant ne compte pas s'arrêter là puisqu'il franchit pour la première fois cette semaine les frontières de l'Asie. Avec un seul objectif : conquérir le marché brésilien.

Xiaomi vient pour la première fois de sortir du continent asiatique. Le fabricant chinois lance en effet sa production de smartphones au Brésil pour les commercialiser localement, et ainsi imposer ses appareils au rapport qualité / prix très attractif en dehors de l'Asie.

« Le Brésil est notre porte d'entrée pour l'Amérique latine, mais nous n'avons pas de plans d'expansion dans d'autres pays » a d'ailleurs déclaré à l'AFP Hugo Barra, le vice-président de la firme.

S'il ne passe pas par les canaux de vente traditionnels, puisque la commercialisation se fait uniquement en ligne, Xiaomi parie sur le fait que les prix bas pourront capter l'attention des brésiliens : « Nous proposons des produits de haute qualité à des prix très agressifs, donc nous préférons commencer à nous développer sur des marchés en développement où les gens sont très sensibles au prix » ajoute Hugo Barra.

Lors de l'événement prévu par la marque pour ce grand lancement, il a annoncé que le smartphone d'entrée de gamme Redmi 2 serait commercialisé dès cette semaine pour 499 reais, soit environ 144 euros. Des smartphones qui sont d'ailleurs en train de sortir de l'usine Foxconn de Sao Paulo.

Xiaomi Redmi 2
Le Xiaomi Redmi 2 sera le premier smartphone de la marque
à être vendu en dehors des frontières de l'Asie

Un marché en pleine progression

Le Brésil semblait être le pays tout indiqué pour cette implantation. Le marché du smartphone y est en effet en pleine progression : les ventes ont progressé de 55% l'an dernier pour arriver à un total de 54,5 millions d'unités vendues selon le cabinet IDC, et ce malgré un contexte économique morose.

Xiaomi, qui est le cinquième plus grand vendeur de smartphones au monde, vise à percer le marché brésilien avec son business model pour le moins atypique. La marque espère en effet gagner la fidélité des consommateurs en leur vendant des produits à faible marge, pour ensuite leur associer des accessoires sur lesquels ils comptent faire plus de profit.

Reste désormais à voir si cette méthode, qui a connu un très grand succès en Asie, saura également toucher les consommateurs brésiliens...

Partagez cet article

  • LinkedIn
  • Xiaomi Redmi 2

    Xiaomi Redmi 2

    Le premier Hongmi (ou Red Rice, ou Redmi) a certainement révolutionné le modèle économique de la téléphonie entrée de gamme. Car il a démontré qu’il était possible d’offrir une plate-forme milieu...

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.