Acer adapte sa marque Predator à la mobilité (IFA 2015)

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
acer

Acer n’a pas lésiné sur les nouveautés en téléphonie mobile. Outre quelques Liquid et un Jade Primo, la marque taïwanaise a également levé le voile sur deux terminaux dans la gamme Predator : une tablette et une phablette destinées aux gamers.

Les joueurs sont-ils des amateurs de téléphone mobile ? À en croire l’audience et les revenus générés par les rubriques respectives et dédiées de l’AppStore et du Play Store, il semble que oui. D’où certaines initiatives pour créer un nouveau segment de marché dédié. Nous connaissons la Shield Tablet de nVidia. Nous connaissons le Gamepad d’Archos. Sony a tenté l’aventure avec le Xperia Play (mais a depuis préféré apporter la PlayStation dans les Xperia Zx). Cependant, toutes ces tentatives sont restées confidentielles. Pourquoi ? Parce que, comme la musique ou la vidéo, le jeu n’est pas un usage assez clivant pour justifier un produit dédié. D’autant que tous les modèles haut de gamme sont en mesure d’adresser les joueurs. Imaginez donc notre surprise quand Acer a dévoilé à l’IFA deux plates-formes mobiles pour les joueurs.

Acer IFA 2015
Les Predator 6 et Prédator 8 d'Acer à l'IFA 2015

Une phablette que pour les joueurs ?

Intégrés à la gamme Predator (composée aussi d’écrans, de PC portables et d’ordinateurs de bureaux), les deux terminaux s’appellent simplement Predator 6 et Predator 8, le chiffre faisant tout simplement référence à la taille de l’écran. Le Predator 8 est donc une tablette, tandis que le Predator 6 est une phablette dont la taille devrait vous rappeler celle du Nexus 6 de Motorola. Commençons justement cette présentation par le Predador 6, qu’Acer présente sans aucune prétention comme le « Gaming Phone ».

Peu d’informations techniques ont été dévoilées à l’heure où nous écrivons ces lignes. La marque taïwanaise a cependant annoncé que le Predator 6 tournerait avec le chipset MediaTek Helio X20, connu également sous son nom de code MT6797. Il s’agit du fameux deca-core du fondeur taïwanais, lequel dispose de deux quad-core Cortex-A53 et d’un dual-core Cortex-A72. Les deux premiers servent aux opérations usuelles, tandis que les deux coeurs Cortex-A72 sont dédiés aux tâches lourdes, comme le jeu vidéo.

Pour le reste, la taille de l’écran devrait logiquement s’approcher des 6 pouces, même si le chiffre n’a pas été clairement annoncé. La quantité de mémoire vive sera de 4 Go (le format de la RAM n’a pas encore été communiqué) et le capteur photo disposerait d’une définition de 21 mégapixels. Quatre haut-parleurs ont été intégrés en façade pour une bonne immersion audio. Enfin, le Predator 6 dispose d’un moteur haptique avancé appelé TacSense qui améliorerait la prise en main en jeu. Cela ne remplacera jamais une vraie manette, mais les sensations devraient être sensiblement meilleures qu’avec d’autres smartphones. Aucune date de sortie, ni prix pour ce smartphone pour les gamers. Mais cela ne devrait pas tarder.

La parfaite concurrente de la Shield de nVidia

Intéressons-nous maintenant à la version tablette. La fiche technique est ici plus complète et laisse penser que la version phablette devrait être particulièrement intéressante. Le Predator 8 dispose d’un écran IPS Full HD de 8 pouces (l’absence du QHD est étonnante) entouré de quatre haut-parleurs, appelés Quadio (les mêmes que sur la phablette) et compatibles Dolby Audio, qu’il est possible de paramétrer grâce à l'égaliseur appelé « MediaMaster ». L’écran tactile est évidemment compatible TacSense.

À l’intérieur, Acer a intégré un chipset Intel Atom x7-z8700, un quad-core 64-bit cadencé à 1,6 GHz, mais qui peut monter jusqu’à 2,4 GHz. La partie graphique est assurée par un chipset Intel HD, avec 16 coeurs cadencés de 200 à 600 MHz selon les usages. Ce composant se retrouve généralement dans des PC portables milieu de gamme. Pour accompagner le chipset, Acer a choisi d’offrir 64 Go de stockage interne (extensible avec une carte mémoire), mais ne spécifie ni le volume de mémoire vive, ni la capacité de la batterie. Espérons qu’ils seront à la hauteur de l’engagement.

La tablette, qui tournera sous Android 5.1 Lollipop, a cependant déjà un prix pour l’Europe : 349 euros. Mais il pourrait s’agir d’un prix de départ. Sa date de sortie est calée sur le mois d’octobre. Et elle sera accompagnée d’un large écosystème d’accessoires.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.