Qualcomm Snapdragon 820 : le point sur ses quatre coeurs Kryo

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
qualcomm

Au fur et à mesure du temps, Qualcomm finit par lâcher les informations techniques sur son Snapdragon 820. Dans une publication sur son blog officiel, le fondeur explique la nature des coeurs Kryo et leurs particularités.

Il en aura fallu du temps pour dresser un portrait pratiquement complet du Snapdragon 820, le prochain chipset haut de gamme de Qualcomm. La peur de décevoir les consommateurs, de trop en dévoiler face à la concurrence ou de gâcher le cycle commercial du Snapdragon 810. Mais maintenant que les premiers samples sont arrivés chez les clients, il n’y a plus vraiment de raisons de jouer les cachotiers. Dans une publication sur son blog officiel, le fondeur a donc joué la transparence sur les coeurs Kryo et la configuration du Snapdragon 820. En voici donc un résumé.

Qualcomm

Quatre coeurs en configuration hétérogène

Tout d’abord, l’information est confirmée : le Snapdragon 820 est bien un quad-core, et non un octo-core comme nous avons pu l’écrire dans nos colonnes à tort. La nature hétérogène du chipset, laquelle est habituellement destinée à des configurations hexacore ou octo-core, nous a induits en erreur. D’autant que nous nous attendions à voir apparaître huit coeurs pour donner une suite au Snapdragon 810. Ce n’est donc pas le cas ici.

Le Snapdragon 820 s’avère donc, sur le papier, davantage un successeur du Snapdragon 801/805 que du Snapdragon 810. Relativisons cependant : quatre coeurs, c’est largement suffisant pour faire tourner un système d’exploitation et offrir de très bonnes performances. C’était le cas jusqu’en 2014 avec le Snapdragon 801, puis le Snapdragon 805. Et cela devrait être le cas avec le Snapdragon 820. D’autant que les benchmarks s’appuient généralement sur les coeurs les plus puissants pour établir leurs scores.

Cadencés jusqu'à 2,2 GHz

Justement, parlons un peu plus longuement des coeurs. Les coeurs Kryo sont simplement l’évolution des coeurs Krait sous l’architecture 64-bit. Ils sont gravés en 14 nm FinFET (fabrication Samsung et Global Foundries donc). Et ils sont cadencés jusqu’à 2,2 GHz, mais cela pourrait rapidement évoluer, comme cela a été le cas avec les Krait 300/400/450.

L’architecture du chipset est hétérogène. Ce ne sont donc pas quatre coeurs qui fonctionnent obligatoirement simultanément. Certains coeurs pourront être désactivés afin de réduire la consommation énergétique, l’un des chevaux de bataille des fabricants de processeurs. Selon Qualcomm, grâce aux coeurs Kryo (et certainement grâce aux nombreuses optimisations entre les coeurs, l’Adreno 530 et l’Hexagon 680), le Snapdragon 820 est non seulement 2 fois plus performant que le Snapdragon 810, mais également deux fois plus économe.

Meilleur que les Cortex-A57... Et les Cortex-A72 ?

Rappelons que le Snapdragon 810 compte 8 coeurs, dont quatre Cortex-A57 et quatre Cortex-A53 dans une configuration également hétérogène. Cette comparaison aide clairement à positionner le Snapdragon 820 par rapport aux autres Snapdragon, mais également face à la concurrence (Helio X10, Exynos 7420). En revanche, il est dommage que le coeur Kryo n’ait pas été comparé au Cortex-A72 que ARM présente comme un monstre de puissance (et que nous n’avons encore jamais vu réellement en action...). Bref, tout cela rassure, mais pas entièrement. Les premiers benchmarks, lesquels fuitent actuellement sur la Toile, nous en diront davantage. Nous en publierons un article dès demain. 

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.