Sony Xperia Z5 : victime du syndrome Xperia Z3+ ? (IFA 2015)

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
sony

À l’IFA, certains journalistes ont eu l’occasion de jouer avec le Xperia Z5, nouveau porte-étendard de Sony pour cette fin d’année. Lors de quelques tests avec le produit, l’impensable s’est à nouveau produit, photo à l’appui.

Nous pensions que les déboires du lancement commercial du Xperia Z3+ avaient immunisé Sony pour quelques années contre les risques liés à la surchauffe de ses plates-formes, notamment auprès des journalistes. Suite à la diffusion plus que massive d’une vidéo de nos confrères d’Android Pit au début de l’été qui faisait froid dans le dos, il était logique d’attendre de la part de Sony un soin extrême quant au choix de ses composants, quant au design de son produit et quant aux optimisations de sa plate-forme, notamment celle qui assurerait le remplacement d’une Z3+ pas si bien né.

Encore une caméra capricieuse ?

Imaginez donc notre surprise quand nous avons découvert la photo ci-dessous. Elle a été prise par l’un de nos confrères de PhoneArena sur le stand de Sony à l’IFA, qui a lieu en ce moment à Berlin. Voici ce que rapporte le rédacteur : après une prise en main de l’interface générale, il a ouvert l’application photo pour évaluer les éventuels changements.

Xperia Z5 surchauffe

En naviguant dans les options, sans pour autant lancer l’enregistrement 4K qui a donné quelques bouffées de chaleur au management de Sony, l’application s’est arrêtée quelques instants après son ouverture, expliquant qu’elle doit être fermée le temps que la plate-forme refroidisse. Il confirme que le châssis est chaud, sans être brûlant. Vous noterez qu’il y a beaucoup de monde dans un salon, que les produits sont positionnés sous des spots durant toute la journée et sont manipulés en permanence. Quand bien même, cela ne le fait pas.

Les modèles commerciaux pas concernés

Le journaliste en a évidemment parlé avec les responsables de Sony sur place. Il explique que les versions du Xperia Z5 qui sont en démonstration au salon de Berlin ne sont pas des exemplaires définitifs. Les problèmes de surchauffe et les optimisations du système sont encore en cours de finalisation. Et ce type de mésaventure n’arrivera évidemment pas avec les modèles commerciaux. Un air de déjà-vu évidemment...

Nous ne sommes clairement pas inquiets vis-à-vis du smartphone. Techniquement, il est presque certain que le fondeur et le fabricant trouveront une solution à ce problème technique, comme cela a été le cas avec le Xperia Z3+, même si cela doit passer par un bridage de l’octo-core. Nous pensons, comme pour le Z3+, que le Z5 sera un très bon produit sur le haut de gamme et qu’il ne présente aucun risque à l'usage (même si les erreurs d'usinage ne sont pas impossibles non plus).

Une photo qui va coûter cher

Cependant, nous sommes surpris que Sony, après le bad buzz qu’il a subi avec le Z3+, n’ait pas pris la peine de vérifier plus en détail que ce type de mésaventure ne puisse arriver sur un salon comme l’IFA, où tous les journalistes sont équipés d’un appareil photo, d’un ou deux smartphones et d’une connexion Internet permanente. Car, si nous sommes conciliants, les consommateurs ne le seront pas forcément tout autant. Et à une période où l’équilibre économique de la branche mobile de Sony est ballottant, cette photo peut coûter cher.

Comparer les prix du Sony Xperia Z5

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.