PPTV King 7 et King 7S : un duo de mobiles taillé pour le cinéma

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
pptv

Il y a une semaine, la Chine a découvert un nouvel acteur de la téléphonie mobile locale. Toutefois, il ne s’agit pas d’une nouvelle marque en soi, puisqu’il s’agit de PPTV, l’un des deux géants de la vidéo à la demande. Ces deux premiers smartphones se nomment King 7 et King 7S.

En début d’année, nous avons relayé plusieurs informations en provenance de Chine à propos de LeTV et PPTV. Les deux leaders chinois de la vidéo à la demande regardaient avec envie le marché de la téléphonie mobile. D’autant qu’une partie significative de leur audience provient justement des smartphones. Il est donc logique que ces deux entreprises proposent, à l’image d’Amazon en occident, des plates-formes pour regarder les programmes qu’elles commercialisent.

Le premier à s’être lancé est LeTV avec trois modèles aux spécifications techniques milieu et haut de gamme : Le One, avec Helio X10 de MediaTek, Le One Pro, avec Snapdragon 810, et Le Max, une immense phablette également animée par chipset octo-core de Qualcomm. Selon les rumeurs récentes, une suite à cette ambitieuse gamme pourrait arriver au début d’année prochaine avec une plate-forme sous Snapdragon 820...

PPTV King 7S
Le King 7 / King 7S de PPTV

Un écran 3D sans lunettes

Ce lancement a eu beaucoup d’échos dans le monde. À tel point que son principal concurrent, PPTV, a décidé d’en faire de même. Le temps de choisir les composants, les designs et le positionnement, nous voici donc en septembre 2015. Le moment idéal pour présenter le résultat de ses travaux. Il y a dix jours, PPTV a donc dévoilé deux smartphones : le King 7 et le King 7S. Deux plates-formes identiques à une différence près : l’écran du King 7S est autostéréoscopique.

Comprenez qu’il est 3D et qu’il ne nécessite pas de lunettes (actives ou passives) pour fonctionner, un peu comme la Nintendo 3DS. Cette initiative nous rappelle naturellement le Fire Phone d’Amazon, un mobile mal aimé développé par le distributeur américain dans l’espoir de vendre des films en 3D. Seulement, la plate-forme technique datée et le prix de vente ont eu raison de lui. Après plusieurs baisses, le mobile a récemment été retiré des ventes.

Une plate-forme calibrée pour la 3D

Évidemment, avec un tel exemple, PPTV se doit d’être prudent quant au choix des composants à l’intérieur de son mobile. Observons la configuration des King 7 et King 7S (la même, pour rappel) : écran IPS QHD de 6 pouces pour une résolution de 490 pixels par pouce. Le choix du QHD est ici très judicieux, car elle est proche de la résolution d’un écran Full HD de 5 pouces et l’affichage 3D d’un film demande une bonne résolution (ce que Jeff Bezos a appris à ces dépens). Si PPTV avait choisi le Full HD pour son écran de 6 pouces, la résolution serait tombée à 367 pixels par pouce, ce qui reste très correct.

Pour animer l’écran QHD, PPTV a choisi l’Helio X10 de MediaTek, octo-core de Cortex-A53 cadencés à 2 GHz. Le GPU est un PowerVR G6200 cadencé à 700 MHz (l’entrée de gamme de la série 6). Il est accompagné par 3 Go de mémoire vive (LPDDR3), 32 Go de stockage interne (extensible par microSDXC) et une batterie non amovible de 3610 mAh. Le capteur photo est un Samsung ISOCELL de 13 mégapixels avec objectif à 5 éléments ouvrant à f/2.0. Il est compatible 4K en vidéo. À l’avant, la webcam est un modèle 8 mégapixels avec objectif grand-angle ouvrant à f/2.2. En audio, le smartphone dispose d’un chipset dédié ES9018K2M d’ESS. Le mobile dispose cependant d’un haut-parleur mono.

 À partir de 300 euros

Compatible WiFi n, Bluetooth 4.0, radio FM, GPS et infrarouge (pour remplacer une télécommande), le mobile est évidemment double SIM (micro SIM et nano SIM), l’emplacement nano SIM pouvant accueillir une carte mémoire. L’ensemble est rangé dans un châssis métallique visuellement très similaire à ce qu’il se fait actuellement en Chine. Le mobile pèse tout de même 183 grammes. Il fonctionne sur une ROM Android 5.1 Lollipop appelée Poly UI.

Le mobile sera disponible en octobre prochain en trois coloris (ceux de l’iPhone 6). En attendant, des campagnes de financement participatif sont en cours, lesquelles ont déjà largement atteint leurs objectifs. Le prix est de 2199 yuans (305 euros) pour la version classique et 2699 yuans (375 euros) pour la version 3D. Des prix qui semblent corrects compte tenu de la proposition. Des services audiovisuels devraient également être inclus.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.