Bouygues OPPO Reno + Forfait Bouygues Sensation 100 Go

LeTV continue dans l’agressivité commerciale avec son Le 1s

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
letv

Six mois après avoir enflammé le marché chinois avec trois smartphones bien lotis et marchant sur les plates-bandes de Xiaomi et Meizu, LeTV récidive. Comme attendu, le Netflix chinois a présenté un nouveau mobile qui remplacera le LeOne : le Le 1s.

Durant tout le premier trimestre 2015, nous avons relayé dans nos colonnes l’arrivée en téléphonie mobile du géant chinois de streaming audiovisuel, LeTV. Cette plate-forme de vidéo à la demande au croisement entre Netflix et YouTube a présenté en avril dernier trois smartphones dont deux sous Snapdragon 810, les LeOne Pro et LeMax, et un autre sous Helio X10, le LeOne (ou Le 1). Proposition très abordable, puisque le mobile est vendu sous la barre des 1500 yuans (213 euros), ce troisième smartphone bénéficiera très prochainement d’un remplaçant affublé d’un petit « s » pour le distinguer de son prédécesseur.

LeTV Le 1s

Ce successeur, le « Le 1s », a été présenté ce matin en Chine, à l’occasion d’une conférence de presse géante (6000 personnes dans la salle) et particulièrement longue (2 heures et 24 minutes). Bien sûr, ce temps n’a pas été consacré uniquement au smartphone, mais également à une nouvelle télévision, aux offres couplées avec le portail vidéo et à une... voiture. Mi-octobre, tous les indices semblaient indiquer que LeTV pourrait présenter le LeMax 2, un modèle attendu avec un Snapdragon 820. Cependant, le chipset n’étant certainement pas encore suffisamment près, il faudra attendre encore un peu pour un renouvellement du haut de gamme de LeTV. Nous nous contenterons donc de ce Le 1s qui est loin d’être inintéressant.

Un smartphone milieu de gamme...

Le smartphone repose sur une plate-forme qui n’a rien d’exceptionnel. Son châssis unibody, qui mesure 7,5 mm d’épaisseur, est composé d’aluminium et repose sur un design relativement proche de son prédécesseur, hormis le lecteur d’empreinte qui se trouve désormais sous le capteur photo et le flash double LED, deux éléments qui ont été déplacés dans le coin supérieur gauche. Le poids du mobile atteint 169 grammes. La dalle tactile à l’avant n’a pas changé. Elle mesure toujours 5,5 pouces et affiche une définition Full HD (pour une résolution de 401 pixels par pouce).

Sous cet écran, le chipset ne change pas. Il s’agit toujours d’un Helio X10 de MediaTek, appelé également MT6795. Cet octo-core Cortex-A53 est cadencé à 2,2 GHz et intègre un GPU PowerVR G6200 d’Imagination technologies. La mémoire vive reste à 3 Go, mais l’espace de stockage minimal est doublé, pour atteindre les 32 Go. Il n’y aura visiblement pas de version 64 Go, ni de port microSD. La batterie dispose de la même capacité : 3000 mAh. Elle est compatible avec la technologie de chargement rapide de MediaTek (5 minutes de charge pour 3,5 heures de communication) et se recharge via un port USB type C.

Côté photo, le capteur principal, un modèle Samsung Isocell, reste à 13 mégapixels et dispose encore d’une optique à 5 éléments ouvrant à f/2.0. L’autofocus est à détection de phase. La webcam de 5 mégapixels, également produite par Samsung, dispose aussi d’une optique ouvrant à f/2.0. Mais cette dernière est également grand-angle : 85°. Le smartphone est évidemment dual-SIM, 4G et compatible WiFi ac, Bluetooth 4.0 et GPS (Glonass et Beidou). Son port USB est compatible MHL 2.0 pour le brancher à une télévision. Il est animé par la ROM customisée de LeTV, EUI, ici en version 5.5 sur une base Android 5.1 Lollipop.

... vendu au prix d'un entrée de gamme

Nous en venons donc à son prix. Il y a six mois, LeTV choisissait de vendre presque au prix coûtant son Le 1, à 1499 yuans. Son successeur sera vendu à perte, selon les dires de l’entreprise, puisqu’il sera proposé à 1099 yuans (il coûterait en réalité 1310,6 yuans à produire). Soit 157 euros. C’est évidemment un excellent prix, compte tenu de la fiche technique. LeTV indique qu’il sera aussi possible de baisser le prix en fonction d’un engagement à son offre audiovisuelle payante. Pour chaque année d’engagement, 300 yuans de moins. Une stratégie qui ressemble beaucoup à une subvention d’opérateur. À la différence que LeTV ne vend pas de bande passante, ni de minutes de communication, mais des films et des séries à regarder sur un écran de n’importe quelle taille : télévision, ordinateur, tablette ou smartphone. Une idée qui nous rappelle Numericable quand le câblo-opérateur offrait une tablette pour tout abonnement à son offre Power.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer