OPPO Reno2

Pas d’écran AMOLED dans l’iPhone avant 2019 ?

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
apple

Certaines rumeurs prêtaient à Apple l’intention de se fournir chez Samsung Display pour l’afficheur de ses prochains iPhone. Le plus célèbre des analystes financiers spécialisés Apple, Ming Chi Kuo estime que, si cela paraît possible, ce ne sera pas avant quatre ans.

Certaines personnes ont su convaincre que leurs analyses et leurs prévisions avaient au moins le mérite d’être écoutées. C’est le cas de Ming Chi Kuo, analyste chez KGI Securities. Nous citons régulièrement cette personne, car elle a démontré une certaine pertinence dans ces rapports, comme la sortie de l’iPad Pro reportée à 2015 ou la sortie tardive de l’Apple Watch. En début de semaine, un nouveau rapport de Ming Chi Kuo a émergé.

Relayé comme toujours par nos confrères d’Apple Insider, le rapport explique que l’intégration de la technologie Amoled de Samsung n’est pas encore à l’ordre du jour, malgré des rumeurs qui semblaient prédire l’arrivée d’une telle technologie d’écran dans le prochain iPhone. L’analyste va encore plus loin en expliquant qu’au plus tôt, Apple n'intègrerait pas l’Amoled dans un smartphone avant 2019, soit dans un potentiel iPhone 8S minimum.

Concept iPhone
Non, l'écran de l'iPhone 7 (ici en concept avec écran incurvé) ne devrait pas être Amoled...

Des partenaires qui font comme si rien ne changera

Pour arriver à cette conclusion, il énonce plusieurs faits avérés. D’abord, Foxconn, qui semblait lui aussi s’intéresser à la technologie OLED dans le but d’en fournir à la firme de Cupertino, a signé un accord avec le gouvernement de la province chinoise Henan pour développer à Zhengzhou une nouvelle usine d’écran LTPS. Cette usine ne serait pleinement opérationnelle qu’en 2018. Et elle serait, selon l’analyste, certainement dédiée à la production de dalle pour les iPhone. Notez bien évidemment que cela est une spéculation, puisque Foxconn produit aussi des écrans pour d’autres lignes de produits Apple, pour d’autres fabricants et serait même en mesure d’y installer des lignes OLED...

Second fait avéré cité, Minebea, l’un des principaux fournisseurs d’Apple en rétroéclairage et spécialistes du LCD, a indiqué lors d’une réunion financière, des projections qui réfuteraient une quelconque baisse du volume d’écrans LCD au profit de la technologie OLED (et Amoled plus particulièrement). Minebea estime que la demande en écran LCD sur le haut de gamme continuera d’être soutenue sur les trois prochaines années (de 2016 à 2018). Et pour cela, il faut bien qu’un acteur majeur les achète. Et ce quelqu’un doit peser lourd sur le marché mondial.

De l'Amoled dans l'iPhone, oui...

Les rumeurs d’une intégration de la technologie Amoled dans l’iPhone ne datent pas d’hier. Déjà en janvier dernier, nous indiquions qu’un partenariat entre Foxconn et Apple pourrait émerger dans ce sens. Puis, suite à la présentation de l’Apple Watch, qui dispose d’un écran Amoled, les rumeurs se sont enflammées, jusqu’à fin octobre où un média coréen affirmait que Samsung et Apple travaillaient sur des écrans pour le smartphone de Cupertino. D’autant qu’il semblerait que Samsung n’hésite pas à allouer des moyens pour parvenir à signer un accord.

Dans les faits, Ming Chi Kuo pourrait effectivement avoir raison, même si les signes évoqués ne sont pas assurés : Foxconn produira-t-il des écrans LCD dans cette usine, ou peut-il réaliser de l’Amoled ? Minebea assure que ses projections sont bonnes parce qu’Apple a assuré un volume de commandes pour les trois prochaines années, ou parce qu’il faut rassurer les investisseurs et les actionnaires ?

... mais pas n'importe comment

Même si de l’eau coulera sous les ponts d’ici 2019, il y a aujourd’hui de fortes chances qu’Apple continue de faire confiance au LCD au moins pour l’iPhone 7, car les gains en autonomie de l’Amoled dépendent de la couleur dominante de l’interface. Elle était noire dans l’Apple Watch, d’où une certaine pertinence de l’Amoeld. En effet, sur un écran LCD, le rétroéclairage illumine toute la dalle, alors que chaque pixel est éclairé indépendamment avec l’Amoled. Dans le premier cas, la couleur n’a pas d’importance sur la consommation d’énergie, alors que dans le second cas, elle est déterminante. Ira-t-on vers des interfaces noires avec l’iPhone ? Certainement pas (pour une question de lisibilité en plein jour). En attendant, Apple devrait donc rester sur le LCD.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer