Les dalles AMOLED bientôt moins chères pour mieux concurrencer le LCD ?

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • RSS
samsung

Puisque la vente de ses smartphones ne reprend pas, Samsung aurait décidé de devenir plus compétitif sur les composants qu’il produit. Les écrans AMOLED pourraient en effet être proposés à des prix plus intéressants dès l’année prochaine.

Un rapport diffusé par le quotidien chinois China Times explique que les écrans AMOLED pourraient être proposés à un prix plus compétitif dès l’année prochaine. Samsung aurait en effet l’intention de concurrencer plus largement les autres fournisseurs de dalles OLED et LCD : LG Display, Japan Dispay, AU Optronics et Sharp Display. Une concurrence surtout tarifaire, principal point d’achoppement de cette technologie qui, visuellement, n’a rien à envier aux cristaux liquides. L’article de nos confrères chinois évoque une baisse pouvant aller jusqu’à 20 % sur les dalles de petites et grandes tailles. Actuellement, la différence de prix est de 30 % sur des tailles et des résolutions équivalentes.

Galaxy S6
La très belle dalle AMOLED du Galaxy S6 bientôt moins chères pour les constructeurs tiers ?

Augmenter l'offre et baisser le prix

Comment cela est-il possible ? D’abord parce que Samsung devrait ouvrir d’ici peu sa nouvelle usine de fabrication d’écran dont nous vous parlions en tout début d’année. Ces lignes de fabrication, dédiées à la technologie AMOLED, ont coûté la modique somme de 3,2 milliards d’euros au géant coréen. À l’époque, l’agence de presse Reuters indiquait que cette usine servirait en premier lieu aux écrans incurvés et qu’elle serait finalisée en 2017. Il semblerait que Samsung ait mis les bouchées doubles pour que les premiers écrans en sortent dès l’année prochaine.

Second point pour baisser les prix des écrans, réduire les coûts de fabrication. Samsung compte développer un réseau de partenaires qui disposeront des licences de fabrication de l’AMOLED. Des partenaires chinois pour la plupart qui participeront donc à alimenter le marché. Ils auront certainement pour tâche complémentaire de lier des accords avec des marques locales afin d’étoffer le nombre de fabricants usant de cette technologie. Aujourd’hui, les constructeurs usant d’AMOLED se comptent sur les doigts des deux mains : Samsung, Meizu, Motorola, Microsoft, BlackBerry, Gionee, Oppo, Vivo, Micromax et OnePlus. Et la plupart le font de façon tactique (donc ponctuellement).

Un appel du pied à Apple ?

Cette probable baisse de prix est un double message de la part de Samsung. D’abord, le géant coréen ne compte plus sur sa seule capacité à vendre des téléphones pour donner du travail à sa division Display. C’est donc fini le temps de l’autosuffisance. D’autant plus si elle compte développer l’activité AMOLED. Second message, qui s’adresse certainement davantage à Apple qu’aux autres constructeurs de mobiles, le prix de l’AMOLED ne sera bientôt plus un frein à son adoption. Même si l’aspect énergétique est le principal frein au choix de l’AMOLED dans l’iPhone, celui du prix n’est évidemment pas à écarter. Et justement, si le prix de l’AMOLED baisse, la consommation d’énergie pourrait devenir un problème moins crucial pour Apple.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.