Apple annoncera-t-il une baisse des volumes d’iPhone vendus ?

Par La Rédac LesMobiles - 14 janvier 2016 à 9:00
Plusieurs analystes estiment que les résultats d’Apple sur les deux premiers trimestres de 2016 montreront une décroissance des volumes d’iPhone vendus par rapport à 2015. Un rapport plus récent affirme que la demande en Chine reste forte. Alors que croire ?
image de couverture lesmobiles

Apple. Nous l’avons crue, et nous la croyons quand même encore, presque intouchable en téléphonie. Simplement parce que l’inverse serait une première dans l’histoire du secteur. Mais de nombreuses analyses financières prévoient depuis quelques trimestres maintenant un arrêt dans la progression de ses chiffres de vente. Selon un analyste de la banque d’investissement Piper Jaffrey, dont les propos ont été relayés par Apple Insider, la marque devrait annoncer, pour la première fois de son histoire, des chiffres en décroissance sur les second et troisième trimestres de son exercice fiscal 2016, c’est-à-dire ceux se terminant en mars et en juin prochain.

De 5 % à 10 % de baisses sur le premier semestre

Ce recul devrait atteindre respectivement 10 % et 5 % par rapport aux mêmes périodes en 2015. Soit 55 millions d’iPhone vendus entre janvier et mars et 45 millions entre avril et juin. Il estime cependant qu’Apple devrait annoncer un nouveau record de ventes sur la fin d’année 2015, avec 75,5 millions d’unités écoulées. Le chiffre d’affaires de la firme sur la période des fêtes (octobre-décembre) devrait être compris entre 76,5 millions et 77,5 millions de dollars et la marge devrait tourner autour des 40 % (comme toujours). Le nombre d’iPad et de Mac écoulés devrait atteindre respectivement les 17,5 millions et les 5,8 millions d’unités. Il estime que les ventes globales de l’iPhone 6S seront moins importantes que celles de l’iPhone 6. Et qu’Apple retrouvera de la croissance avec l’iPhone 7.

Selon l’analyste financier, plusieurs signaux l’amènent à faire cette estimation. D’abord les prévisions de chiffre d’affaires des fournisseurs de composants d’Apple prévoient une baisse de leur activité, ce qui indiquerait moins de commandes de la part d’Apple. Ensuite, les cycles de vente sont généralement défavorables pour les modèles « S ». Enfin, certains doutes ont été émis sur la croissance chinoise, le second marché d’Apple en termes d’importance. Cet avis en rejoint bien d’autres du même acabit et que nous avons relayés dans nos colonnes ces derniers mois, que ce soit chez JP Morgan, Morgan Stanley ou encore Pacific Crest Securities. Sans oublier Ming Chi Kuo.

Les iPhone baissent, mais le chiffre d'affaires progresse

Un avis qui reste étonnamment contraire à celui d’une autre banque d’investissement, Merrill Lynch. Un analyste de cette dernière, dont les propos sont repris par Forbes, estime que les ventes de l’iPhone restent très fortes en Chine et qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter sur le volume des ventes simplement parce que Apple est prudent sur sa gestion des stocks et des immobilisations. Il s’appuie pour cela sur une étude exclusive menée dans l’Empire du Milieu. Il réaffirme que la cotation d’Apple est largement sous-évaluée.

Un avis partagé par l’ensemble des analystes financiers : si la vente d’iPhone stagne, Apple a réussi selon eux à développer de nouveaux produits et services porteurs : Apple Watch, Apple Pay, Apple Music. Sans oublier les excellents chiffres de l’App Store communiqués par Apple il y a quelques jours. Il n’y a donc pas lieu de s’inquiéter pour la firme de Cupertino. Ouf.

Chiffre d'affaires Apple Apple iphone

Avis des internautes

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à réagir !

Les guides et comparatifs
image Honor Magic6 Pro
image Samsung_galaxy_A55