Xiaomi ne parvient pas à atteindre son objectif annuel sur 2015

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
xiaomi

Alors que l’étoile montante affichait une ambition démesurée en 2014, elle n’a pas réussi à briller avec autant d’ardeur durant l’année 2015. L’entreprise, qui a perdu sa place de leader en Chine, aurait vendu plus de 70 millions de mobiles, un chiffre en dessous de son objectif initial.

70 millions de smartphones. C’est le chiffre de vente de Xiaomi sur l’année 2015. Il a été annoncé lors d’une conférence interne (qui a eu lieu aujourd'hui) par Lei Jun, Liwan Jiang et Lin Bin, trois des cofondateurs du constructeur. Ce chiffre est très intéressant, car il montre que Xiaomi n’a pas passé l’année 2015 que l’entreprise souhaitait au départ. En effet, les prévisions annuelles initiales étaient de 100 millions d’unités, chiffre qui a ensuite été revu à la baisse pour atteindre les 80 millions d’unités. Finalement ce sera à peine plus de 70 millions, ce qui correspond toutefois à une croissance de 14 %. Ce qui n’est pas mal. Mais c’est loin des prévisions. Et loin de Huawei qui a dépassé la barre des 100 millions.

Xiaomi
Lin Bin annonce le chiffre des ventes en 2015 

Une année 2015 défavorable

Que s’est-il donc passé en 2015 ? Les cofondateurs n’en parlent pas vraiment, mais il est facile de deviner. D’abord, l’entreprise a peut-être sous-estimé l’envie de Huawei de devenir un acteur incontournable. Envie qui s’est concrétisée avec le P8, le Mate 7, la gamme Honor, et récemment le Mate 7. Aujourd’hui, Huawei a repris la position de Xiaomi, que ce soit en Chine ou au niveau mondial. Pire, l’étoile montante s’est même fait rattraper par Lenovo / Motorola. Second événement : le Snapdragon 810 qui anime le Mi Note Pro. Ce dernier était l’année dernière le premier mobile chinois officiel avec l’octo-core de Qualcomm. Et il a certainement été victime de toute sa polémique. Nous n’avons pas entendu parler des chiffres de vente du Mi Note Pro au lancement, car cela n’était certainement pas aussi brillant que les précédentes ventes flash.

Les problèmes du Snapdragon 810 ont entraîné le report à plusieurs reprises du Mi 5. Et c’est le troisième événement de 2015 : alors qu’il était attendu, le Mi 5 n’est jamais venu. Annoncé par les rumeurs sous Snapdragon 810, puis sous Snapdragon 820, le Mi 5 a brillé par son absence, laissant le vieillissant Mi 4 et ses déclinaisons assurer la présence de la marque sur le haut de gamme. Quatrième point : le retard du Snapdragon 820. Alors qu’il devait arriver chez les constructeurs en juillet, ce n’est qu’en septembre que le premier sample a été livré. Xiaomi n’a donc pas été en mesure de présenter un Mi5 durant l’automne. Il s’est contenté d’un Mi 4c (très intéressant au demeurant). Pas suffisant pour assurer le rythme des ventes. Xiaomi descend donc dans le classement des constructeurs.

Un développement international retardé

Nous ne pouvons pas faire un bilan 2015 de Xiaomi sans évoquer l’international. Un développement sur plusieurs continents (Inde, Brésil), mais pas toujours très facile. Lors d’une interview, Hugo Barra annonçait que le calendrier international avait été rallongé pour permettre à Xiaomi d’améliorer son service dans les pays où il était présent (notamment en Inde). Cela a évidemment freiné certains chiffres. Alors que le constructeur est attendu en occident, il pourrait ne pas s’y installer avec des smartphones avant un ou deux ans, laissant à sa boutique d’accessoires le soin de le représenter.

L’année 2015 a donc été houleuse, dans le mauvais sens du terme. Il faut dire que l’année 2014 était à l’opposé, c’est-à-dire excellente : première place sur son marché domestique ravie à Samsung, troisième place mondiale devant tous ses compatriotes (Lenovo, ZTE, Huawei) et excellent chiffre de vente de la gamme Redmi et du Mi 4. Un tel panache a certainement fait tourner la tête à cette jeune entreprise qui a peut-être été trop vite en besogne. Cependant, 70 millions de smartphones, ce n’est pas si mal. C’est largement suffisant pour rester parmi les 10 premiers mondiaux. Mais est-ce que cela sera suffisant pour conserver sa cinquième place ? Pas sûr. Heureusement, 2016 devrait être meilleure. Mi 5 (le mois prochain), réalité virtuelle, robotique, objets connectés : les sujets sur l'entreprise ne vont pas manquer.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.