OPPO Reno2

La célèbre série Starcraft de Blizzard bientôt sur smartphone ?

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
hearthstone

À l’occasion d’une interview, les deux patrons du studio Blizzard, à l’origine de Diablo, Starcraft ou encore Warcraft, évoquent l’avenir du jeu vidéo, notamment sur smartphone. Et si Starcraft débarquait enfin sur mobile ?

Blizzard Entertainment, l’une des trois parties du conglomérat « Activision / Blizzard), les deux autres étant Activision (Call of Duty, Skylanders, etc.) et King Digital (Candy Crush Saga), n’est pas l’entreprise de jeu vidéo la plus présente sur smartphone et tablette. Elle a cependant dévoilé un titre accrocheur et intelligent, Hearthstone, lequel s’appuie sur la cosmologie de World of Warcraft pour attirer les joueurs et une mécanique de carte à collectionner pour les enchaîner de façon durable. Mais qu’en est-il des autres licences de Blizzard ? Car World of Warcraft n’est pas sa seule licence à succès, bien au contraire. Durant ces 25 dernières années, le studio a créé les séries Starcraft et Diablo, deux belles licences qui n’ont pas encore profité des écrans tactiles qui habitent nos poches.

Hearthstone
Hearthstone, le jeu de carte de Blizzard sur iOS et Android

La réalité virtuelle, ce n'est pas très "multijoueur"

Mais cela pourrait bien changer prochainement, à en croire les sous-entendus d’une interview accordée par trois cadres dirigeants de Blizzard à nos confrères de VentureBeat. L’entretien démarre pourtant sur un sujet assez classique ces derniers temps : la réalité virtuelle. Mais l’intérêt de Blizzard semble assez limité. Oui, ils sont curieux de voir arriver ces drôles de casques et les environnements qui vont de pair. Mais le studio a choisi de développer des jeux dont la dimension communautaire est extrêmement forte.

Hearthstone est un jeu de cartes où chaque joueur en affronte d’autres. World of Warcraft est certainement le MMO qui a eu le plus de succès. Et Warcraft et Starcraft ont largement été utilisés dans des compétitions d’E-Sports. Pas question donc d’abandonner cela, même pour la réalité virtuelle et ses possibilités futures. Le prochain titre de Blizzard conforte ce positionnement : Overwatch est un jeu fondé sur des mécaniques “joueurs contre joueurs”.

Le mobile : bien mieux que la réalité virtuelle pour jouer

En revanche, le smartphone semble beaucoup plus indiqué. D’abord il attire de nombreux joueurs, notamment des nouveaux entrants. Ensuite, le mobile est toujours connecté. Enfin, il est la plate-forme sociale par excellence. Bref, c’est la plate-forme idéale. Et les trois cadres sont d’accord sur ce point. Frank Pearce, cofondateur du studio, précise même que la possibilité de se servir de l’héritage de l’entreprise dans la stratégie en temps réel (comprenez Starcraft et Warcraft) est à considérer avec la plus grande attention.

Cependant, il ne s’agira certainement de faire un copier-coller des recettes qui ont fait le succès de Blizzard. D’abord parce que ces recettes ne seront plus efficaces aujourd’hui. Ensuite parce qu’elles ne seraient adaptées ni à la plate-forme, ni aux nouveaux usages. « Je ne pense pas que les joueurs veulent encore s’asseoir et jouer pendant les 45 minutes que dure une mission de Starcraft », estime-t-il. Et il a raison : une partie de jeu sur mobile dure quelques minutes, pas davantage.

Un modèle économique et ludique encore à trouver

Pas question non plus de transposer l’univers de Starcraft dans un moule de Candy Crush Saga. Selon les dirigeants de Blizzard, il existe un segment de marché encore inexploité où les joueurs recherchent une expérience plus enrichissante que celle offerte par un jeu “casual”. Mais ils avouent ne pas avoir trouvé un équilibre à l’équation, malgré la présence sur smartphone de leur premier jeu, Hearstone. Ce dernier, qui aurait pourtant réalisé un chiffre d’affaires de 500 millions de dollars depuis son lancement, ne semble donc pas être la réponse idéale.

Pourtant, le jeu sur mobile est peut-être la réponse à de nombreux problèmes chez Blizzard. Les licences historiques de l’entreprise monopolisent des ressources considérables, parce que les joueurs le demandent. Or, créer des jeux de qualité sur smartphones demanderait beaucoup moins de ressources et permettrait à l’entreprise d’offrir plus en dépensant moins. Eh oui ! Même dans le jeu, le dollar règne. Ce qui tend évidemment à renforcer l’impression que Blizzard, à moyen terme, finira par sortir un jeu de stratégie sur mobile ou tablette. Un jeu qui sera un Warcraft ou un Starcraft, à n’en pas douter.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer