Apple aurait un budget annuel de « plusieurs centaines de millions de dollars » pour des vidéos exclusives ?

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
apple

Alors que la probabilité d’un rachat de Time Warner par Apple s’étiole, Eddy Cue a rencontré le directeur de la stratégie du groupe média. Les discussions auraient davantage concerné des partenariats commerciaux qu’un rapprochement des deux sociétés.

En tout début d’année, une indiscrétion relayée par le New York Post laissait entendre qu’Apple pourrait s’offrir le quatrième conglomérat médiatique des États-Unis, l’énorme Time Warner. L’idée était alors simple : marier le contenu (série TV, film cinématographique, comics, presse, etc.) et le contenant (iPhone, iPad, Apple TV). Mais Time Warner n’est pas une entreprise très simple à acquérir. La 21st Century Fox s’y est essayé l’année dernière, mais n’a pas réussi à convaincre, malgré un prix bien au-dessus de la valorisation boursière.

De l'alliance au partenariat

Et il semble que les premiers contacts entre Eddy Cue, le vice-président d’Apple en charge des contenus et d’Internet, et Olaf Olafsson, le directeur de la stratégie chez Time Warner n’ait pas dépassé le stade de l’échange cordial. Selon un article du Financial Times, les discussions préliminaires sur un éventuel rapprochement n’ont pas soulevé assez l’enthousiasme pour demander aux patrons des deux sociétés d’y participer. En revanche, les deux managers en seraient rapidement venus à l’idée de collaborer davantage sur le plan de la distribution de contenus audiovisuels en streaming.

Et c’est peut-être une association meilleure encore pour Apple. Car le rachat d’une telle société lui aurait effectivement offert l’exclusivité d’un catalogue extrêmement riche de licences, de marques, de studios de production et de canaux de distribution. Mais cela aurait également contraint la marque à revoir ses accords avec les autres géants américains de l’audiovisuel, Disney, CBS, Viacom, Comcast ou encore 21st Century Fox, lesquels auraient vu d’un mauvais oeil que leurs contenus soient proposés sur la plate-forme d’un concurrent.

Une première mise... pour voir

Selon le Financial Times, Apple espère signer des accords exclusifs, information concordante avec les rumeurs précédentes et le lancement officiel d'un projet de série TV avec Dr. Dre. Le quotidien économique affirme que l’ordre de grandeur du financement de ces accords serait de « plusieurs centaines de millions de dollars par an ». Ce qui semble beaucoup et en même temps très peu. Netflix dépense 5 milliards de dollars tous les ans, Amazon 2,6 milliards, HBO (filiale de Time Warner et producteur de Game of Thrones) 1,8 milliard. Heureusement, Apple dispose d’un matelas financier considérable si le besoin s’en fait sentir.

Cependant, Apple n’aurait pas abandonné l’idée d’une opération de croissance externe pour accélérer sa croissance sur le marché du streaming vidéo. Selon des banquiers interrogés par le Financial Times, Apple réfléchirait davantage à acquérir une plate-forme de distribution sur Internet indépendante de tout groupe média, telle que Netflix. Reste à savoir quel serait le candidat idéal. Et si justement c’était Netflix, ce candidat idéal ?

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.