Jolla présente son second smartphone : le Jolla C

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • RSS
sailfish os

Après une année 2015 difficile, l’avenir de Jolla semble plus ouvert. Après la signature de plusieurs partenariats, dont certains sont commerciaux, le développeur de Sailfish OS présente un nouveau téléphone : le Jolla C.

L’année 2015 a été difficile pour Jolla. Plusieurs décisions ont été prises, dont certaines n’ont certainement pas été de gaieté de coeur. La séparation de l’activité « hardware » et de l’activité « software », l’annulation de la tablette sous Sailfish avec un remboursement massif des précommandes, le licenciement d’une grande partie des effectifs, un placement en redressement judiciaire faute d'argent dans les caisses. Les nouvelles n’étaient vraiment pas bonnes. Heureusement tout cela semble être du passé grâce à une levée de fonds providentielle pile avant Noël de 12 millions de dollars. Et les bonnes nouvelles semblent continuer.

Un nouveau Jolla pour les développeurs

Pour preuve : Jolla annonce l’arrivée d’un nouveau smartphone, en édition très (très, très) limitée, destiné uniquement à la communauté des développeurs. Son nom : le Jolla C. Il s’agit d’un téléphone qui n’a pour but que de proposer une plate-forme de développement aux créateurs d’applications. Un design de référence donc, minimaliste au possible pour que chaque application puisse fonctionner sur tous les mobiles sous Sailfish, même les plus exigües.

Jolla C

Nous retrouvons donc dans ce smartphone un écran IPS 720p de 5 pouces, un chipset Qualcomm Snapdragon 212 (quad-core cadencé à 1,3 GHz et compatible LTE catégorie 4), 2 Go de RAM, 16 Go de stockage (extensible), une batterie amovible de 2500 mAh, un capteur photo 8 mégapixels à l’arrière et une webcam de 2 mégapixels à l’avant. Le tout fonctionne évidemment sous Sailfish OS, ici en version 2.0 (naïvement compatible avec les applications Android). Dans l’ensemble, le Jolla C est une belle mise à jour du Jolla Phone, même si certains composants sont restés les mêmes. Le prix du smartphone : 169 euros (hors frais de port). Si vous êtes intéressé, ne courrez pas vers le site de Jolla : les 1000 exemplaires du téléphone ont déjà trouvé preneur...

Quatre partenaires fabricants signés

L’intérêt de cette information n’est pas tant le lancement du Jolla C, mais l’ensemble des informations qui démontrent un certain dynamisme du côté de l’écosystème Sailfish. Nous savions d’ores et déjà que Jolla avait signé un contrat commercial avec son compatriote Turing Robotics Industries pour le Turing Phone, lequel sera commercialisé en juillet (logiquement).

Un accord suivi quelques semaines plus tard, à Barcelone, par la présentation du premier téléphone développé avec la marque indienne Intex Technologies : Aqua Fish (un nom symbolique puisque la gamme de mobiles d’Intex s’appelle Aqua et que l’OS de Jolla est Sailfish). Pour ce smartphone, Intex n’a pas cherché sa plate-forme bien loin, puisqu’elle reprend celle du Jolla C (il ne serait d’ailleurs pas étonnant que les deux terminaux soient strictement identiques, même au niveau du design). Il s'agit là du client le plus important signé par la société.

Deux autres accords commerciaux complètent ces bonnes nouvelles : un premier avec Fairphone, dans le but d’adapter la ROM Sailfish 2.0 à la seconde version du smartphone équitable, et un second avec la marque africaine mi-Fone qui produira et distribuera dans le continent des téléphones sous Sailfish OS. Le premier terminal devrait débarquer dans les mois à venir (il était initialement prévu pour le second trimestre 2016, soit avant fin juin).

Encore une casserole à cacher

Reste évidemment l’épineuse affaire de la tablette, financée à plusieurs reprises sur Indiegogo et dont des milliers de consommateurs attendent encore d’être remboursés, car la plate-forme a été officiellement annulée (même si un premier lot a été livré et qu’un second est en cours). Espérons que cela n’aura pas d’incidence sur son avenir.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.