SFR RED 30 Go = 10

Bientôt un grand néttoyage d’automne dans l’App Store ?

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
app store

Il existe deux millions d’applications dans l’App Store. Mais la très large majorité d’entre elles ont été abandonnées par leurs développeurs. Celles-ci seront systématiquement supprimées par Apple. Et ce n’est pas le seul changement à venir.

Nos confrères de The Verge ont publié hier une lettre envoyée par Apple aux développeurs. Dans cette lettre, plusieurs nouveautés destinées à entrer en vigueur le 7 septembre prochain, soit le jour de la keynote des nouveaux iPhone (il n’y a pas de coïncidence, évidemment). Ces changements concernent la politique de soumission (et d’acceptation) d’une application dans la boutique applicative d’Apple. Et ces changements, même si certains peuvent sembler légers, ne sont pas à prendre à la légère, bien au contraire.

Moins d'applications fantômes

Le premier changement concerne la règle de maintien d’une application dans l’App Store. Aujourd’hui, que ce soit avec la boutique d’Apple ou de Google (et contrairement à celle de Microsoft), le nombre d’applications disponibles n’est plus un enjeu en soi. Il y en a maintenant 2 millions compatibles avec iOS. Et 100 000, des nouvelles ou des mises à jour, sont validées chaque semaine. En revanche, le chiffre d’affaires généré est beaucoup plus important. Et pour l’augmenter, il faut assurer une certaine visibilité des nouveautés et un niveau de qualité minimum des produits proposés, même les plus anciens.

Apple a donc décidé de mettre en place des outils pour tester la qualité des applications présentes dans l’App Store (ce qui n’était pas le cas avant, le test intervenant au moment de la validation). Lors de ces tests, la compatibilité avec les nouvelles versions d’iOS est vérifiée. Et les applications ne répondant plus à ce critère sont supprimées au terme d’une procédure (qui inclut l’envoi d’une lettre au développeur lui demandant de régler le problème dans les 30 jours). De même, les applications qui n’ont pas été mises à jour depuis longtemps (la longueur de temps n’est pas précisée) seront incluses dans le lot des suppressions en suivant la même routine. Ce sont donc des dizaines de milliers d’applications (voir même des centaines de milliers) qui sont sur la sellette.

Adieu les noms à ralonge

Le second changement concerne le nom des applications. Certains développeurs trouvent cela malin d’inclure des mots-clés dans le nom de leurs produits afin de remonter dans les classements et d’apparaître systématiquement lors de recherche sur le moteur de l’App Store. Et ces mots clés n’ont parfois aucun rapport avec l’objet réel de l’application. Cela sera bientôt fini. Le nom des applications sera bientôt limité à 50 caractères maximum.

Comme nous vous le disions précédemment, les changements seront actifs à partir du 7 septembre, le jour de la keynote d’Apple. Une keynote durant laquelle les nouveautés ne seront pas obligatoirement des produits matériels (téléphone, montre ou tablette), mais aussi logiciels. iOS 10 sera sur la scène. Et avec iOS 10 arrivera Search Ads, le nouveau produit marketing d’Apple à destination des régies publicitaires et des développeurs d’application. L’idée est de créer un espace dans le moteur de recherche d’iOS pour des liens sponsorisés (comme sur Google Search). Nous évoquions ce sujet en avril dernier dans nos colonnes en précisant que l’enjeu financier était énorme, aussi bien pour les développeurs qu’Apple.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer