Vivo présente son nouveau porte-étendard : le Xplay6

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
vivo

Vivo travaille dur pour conserver sa seconde place en Chine. Après avoir dévoilé un couple de X9, la marque du groupe BBK Electronics a enchaîné avec son nouveau modèle haut de gamme qui se veut être une alternative au Galaxy S7 Edge : le Xplay6.

Si le mois d’octobre a été marqué par plusieurs lancements chez Oppo (Y67, R9S et R9S Plus), le mois de novembre sera celui de Vivo. Après le V5, le X9 et le X9 Plus, tous dévoilés cette semaine, la marque de BBK Electronics conclut habilement avec son nouveau modèle haut de gamme, comme cela avait été suggéré par une rumeur récente : le Xplay6. Successeur légitime du Xplay5 « Elite » dévoilé en mars dernier, le Xplay6 reprend le design incurvé du Galaxy S7 Edge (ainsi que sa taille d’écran et sa définition), tout en renforçant encore quelques points techniques, comme l’audio et la photo. Un modèle extrêmement prometteur donc.

De face, un Galaxy S7 Edge

Entrons dans le détail. Le Xplay6 dispose d’une dalle Super AMOLED QHD incurvée de 5,46 pouces, pour une résolution de 541 pixels par pouce. Pas de changement de ce point de vue. Le chipset qui l’anime est le Snapdragon 820, le chipset de la version haut de gamme du Xplay5. Il est formé pour rappel de quatre coeurs Kryo cadencés jusqu’à 2,15 GHz, d’un GPU Adreno 530 et d’un modem X10 compatible LTE catégorie 6 (et même 9 dans certains pays), WiFi ac dual band, Bluetooth 4.2 et GPS. Vivo ajoute à cela un tuner FM pour la radio. Nous sommes étonnés de ne pas voir ici un Snapdragon 821...

Vivo Xplay6

Le Snapdragon 820 est accompagné de 6 Go de RAM et 128 Go de stockage, comme dans le cas du Xplay5. Pas de stockage supplémentaire possible, bien entendu. La batterie, compatible Quick Charge 3.0, offre une capacité de 4080 mAh, une capacité fortement revue à la hausse (10 % environ). Port USB type-C, double emplacement pour carte SIM, lecteur d’empreinte digitale, amplificateurs hi-fi Texas Instruments OPA1622 et convertisseur audio ES9038, la fiche technique est premium de bout en bout.

De dos, un iPhone 7 Plus

Et n’oublions pas la photographie, l’un des péchés mignons de Vivo. Car, à l’arrière, Vivo a adopté une configuration combinant les approches d’Apple et de Samsung. Le dos de l’appareil est agrémenté de deux capteurs, un principal de 12 mégapixels et un secondaire de 5 mégapixels. Le premier sert à réaliser la prise de vue. Il est accompagné d’un stabilisateur optique, d’un objectif très lumineux ouvrant à f/1.7, un autofocus à détection de phase (technologie Dual Pixel), et un flash dual-tone. Le second capteur sert à améliorer le rendu et à calculer la profondeur de champ pour réaliser des bokehs. La webcam est un modèle 16 mégapixels avec flash frontal et objectif ouvrant à f/2.0 (mais focale fixe).

L’ensemble est animé par FunTouch 3.0, la ROM customisée de Vivo (ici basée sur Android 6.0.1 Marshmallow), et bien rangé dans un châssis métallique qui ressemble, vu de dos, à l’iPhone 7 et au Meizu MX6. Le smartphone mesure 8,25 mm d’épaisseur. Il mesure 178 grammes. Il sera disponible en deux coloris, doré et rose doré. Son lancement commercial est prévu le 12 décembre prochain et il sera vendu à 4498 yuans, soit un peu plus de 600 euros. Un positionnement de marque international. Voilà qui ne manque pas d’ambition.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.