Oppo déclaré leader du marché chinois en 2016 par IDC

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • RSS
marche smartphones

Après Strategy Analytics, c’est au tour d’IDC de proposer une étude sur les ventes de smartphones. Ce nouveau document se concentre sur la Chine et révèle qu’Oppo y confirme sa position de leader, devant Huawei. Samsung y est absent, tout comme ZTE et Lenovo.

Dans le courant de l’année 2016, Oppo est devenu la première marque sur le marché de la téléphonie chinoise. Elle est celle qui vend le plus de terminaux dans ce pays, loin devant Huawei, Apple, Xiaomi ou Samsung. Et ce malgré l’absence d’un nouveau modèle porte-étendard, puisque le Find 7 est sorti en 2015 et que le Find 9 pourrait arriver en 2017. La stratégie de l’entreprise est donc simple : tabler non pas sur la valeur, mais sur le volume avec une forte présence dans les boutiques physiques et une floppée de nouveaux modèles tous les semestres, voire tous les trimestres. Restait encore à savoir si cette stratégie permettrait à Oppo, mais aussi Vivo, son dauphin cet été, de conserver la tête du marché chinois.

On prend les mêmes...

Et cela semble se confirmer, au moins pour Oppo. L’institut d’étude IDC a publié un nouveau rapport dans lequel sont classés les cinq premiers vendeurs de terminaux dans l’Empire du Milieu. Sont donc présentes dans ce Top 5 les mêmes marques qu’en milieu d’année dernière. Mieux encore, l’ordre n’a pas vraiment changé : Oppo est toujours en tête, suivi de Huawei et Vivo. Apple et Xiaomi ferment la marche. Logiquement, Samsung doit suivre en sixième place. Il n’est pas sûr que Samsung puisse y revenir dans les prochaines années, malgré tous les efforts consentis pour créer des Galaxy dédiés (C5, C7, C9 Po, etc.).

IDC 2016

Comme Counterpoint Research et Strategy Analytics, IDC confirme l’incroyable percée d’Oppo et de Vivo sur la Chine (et donc à l’échelle mondiale). Ces deux marques ont doublé leurs volumes de vente, le premier passant de 35,3 millions à 78,4 millions de terminaux et le second de 35,1 millions à 69,2 millions. Oppo, dont le best-seller est le R9, représente désormais 16,8 % du marché chinois et Vivo 14,8 %. À eux deux, ils représentent 31,6 %. Soit le tiers du marché. Leur progression est d’autant plus impressionnante que le marché chinois continue de progresser dans son ensemble (+8,7 %).

Huawei ralentit, Xiaomi et Apple reculent

Face à de tels chiffres, la croissance de Huawei, pourtant soutenue, fait pâle figure. Le groupe de Richard Yu a réalisé une progression de 21,8 % sur les volumes, passant de 62,9 millions à 76,6 millions de terminaux. Grâce à cela, Huawei progresse de 1,8 point, pas assez pour conserver la première place, mais suffisamment pour garder la seconde. Si Huawei n’avait pas progressé, Vivo aurait poussé Huawei sur la troisième marche.

Seule marque internationale de ce classement, Apple souffre considérablement de la concurrence chinoise. Ses volumes reculent de 23,2 % en un an pour atteindre les 44,9 millions d’unités vendues. La firme de Cupertino passe ainsi de la troisième place à la quatrième place en conservant 9,6 % du marché chinois. Elle dépasse maintenant Xiaomi qui enregistre la plus forte baisse annuelle. La start-up de Lei Jun recule en effet de 36 % en volume et n’aurait vendu que 41,5 millions de terminaux, bien loin de la barre des 60 millions franchie l’année dernière. Cela confirme pourquoi la marque refuse désormais de communiquer ses chiffres.

Le marché chinois se concentre

Dernier point intéressant de ce document : le marché chinois se concentre fortement. Les marques classées à partir de la sixième place ont vendu ensemble 156,7 millions de téléphones, en baisse de 9,6 %. Leur part de marché passe de 40,3 % à 33,5 %. Ce qui veut dire que les deux tiers des ventes chinoises sont réalisés par les cinq premières marques du classement. Mieux, les trois premières marques, Huawei, Vivo et Oppo, génèrent à elles seules une vente sur deux environ (48 % exactement). Nous assisterons donc certainement à la disparition de plusieurs marques chinoises en 2017.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.