Encore un investissement pharaonique de Samsung dans l’AMOLED ?

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
samsung

Selon la presse coréenne, Samsung aurait l’intention d’investir 8,4 milliards d’euros pour augmenter sa capacité de production d’écran AMOLED, aussi bien rigides que flexibles. L’objectif : prévenir une demande qui risque d’exploser dans les prochaines années.

Le quotidien coréen ET News a publié aujourd’hui un nouvel article sur les investissements présumés de Samsung dans ses usines de fabrication d’écran AMOLED. Selon la publication asiatique, le leader mondial de la téléphonie pourrait injecter dans les mois à venir jusqu’à 10 billions de wons coréens (ou 1000 milliards de wons), soit 8,4 milliards d’euros.

Ecran flexible

Le même budget qu'en 2016

Le tiers de cette somme serait destinée à son usine dédiée aux écrans flexibles, un autre tiers servirait à augmenter la capacité de production d’écrans classiques en Corée, et une autre partie financerait la montée en puissance de son usine vietnamienne. Certaines unités de production seront totalement nouvelles, tandis que certaines seront d’anciennes lignes dédiées aux écrans LCD. Un signe que la demande en LCD est en train de chuter, tandis que celle en OLED est en train de considérablement progresser.

Cette somme, qui égale le budget 2016 du groupe dans les usines d’AMOLED, serait investie tout au long de l’année 2017 afin d’augmenter rapidement les capacités de production des usines de fabrication. Le montant accordé au développement des unités de production en 2016 et 2017 serait, selon les analystes coréens, deux fois plus élevés que celui des années précédentes (de 2012 à 2015).

Répondre à la demande

Selon certains observateurs, journalistes ou analystes, la principale raison de cet investissement est la volonté de Samsung de maintenir le contrôle sur marché de l’OLED. Aujourd’hui, Samsung produit 95 % des écrans OLED pour smartphone. Une situation que le groupe chercherait à conserver évidemment. D’autant que certains acteurs très importants ont commencé à s’intéresser à cette technologie et vont progressivement monter en puissance ces prochaines années. Nous parlons d’Apple, naturellement, mais pas uniquement. Des marques comme Vivo, Oppo, Huawei ou Xiaomi intègrent eux aussi des écrans OLED dans leurs terminaux premium.

Notre avis est un peu moins tranché. Nous ne pensons pas que le maintien des parts de marché soit la principale raison, parce qu’il y aura bien assez de travail pour tous les producteurs de dalles OLED dans les prochaines années. Il y a trois phénomènes qui se télescopent. D’abord, il y a le recul du LCD. Et Samsung ne souhaite pas voir des lignes de production inutilisées, alors qu’elles seraient plus utiles dans le secteur de l’AMOLED. Ensuite il y a l’augmentation de la demande, comme nous venons de le voir. Cette raison se suffit presque à elle-même.

Varier les plaisirs

Et enfin, il y a la diversification des dalles AMOLED : les dalles droites, les dalles incurvées, les dalles flexibles, etc. Selon les rumeurs, Samsung présentera cette année son premier smartphone à écran flexible. Si la demande répond à ce nouveau produit, non seulement Samsung Display devra répondre à la demande de sa maison-mère, Samsung Electronics, mais elle verra également d’autres fabricants qui souhaitent fabriquer leur propre modèle. Et pour cela, il faut prévoir.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer