Le Samsung Galaxy J3 (2017) croisé sur les outils de benchmark

Par Samir Azzemou

samsung

Les apparitions des versions internationales des Galaxy Jx (2017) se multiplient, confirmant l’impression que la nouvelle fournée de smartphones milieu de gamme low-cost de Samsung va être dévoilée prochainement. Dernier passage en date : celui du J3 (2017) sur Geekbench et GFXBench.

Samsung n’a pas encore présenté officiellement la gamme Galaxy Jx de 2017. Mais cela ne devrait plus tarder puisque les différents modèles passent tous les uns après les autres auprès des organismes de certification, comme aux Etats-Unis et en Chine. Ils ont également fait l’objet de plusieurs passages sur les outils de benchmark usuel. En fin de semaine dernière, le J3 (2017), identifié par le numéro de série SM-J330, a été croisé dans les bases de Geekbench. Puis, le même modèle a été testé avec GFXBench.

OnePlus 3 prise en main OnePlus 3 prise en main

Des modèles différents de ceux officialisés en janvier

De ces deux passages, nous pouvons glaner quelques informations intéressantes. Notamment une étonnante conclusion : le J3 Emerge, officialisé par Sprint en janvier dernier, n’est pas l’une des incarnations du J3 (2017). De même pour le Galaxy Amp Prime 2, présenté par l’opérateur américain Cricket. Ce sont deux mobiles identiques l’un par rapport à l’autre, mais dont la fiche technique ne correspond pas à celle du SM-J330 que présentent GFXBench et Geekbench.

En effet, Geekbench affirme avoir reconnu dans le SM-J330 un Exynos 7570, un quad-core cadencé à 1,43 GHz, accompagné de 2 Go de mémoire vive. L’information est en outre confirmée par GFXBench. Or, les J3 Emerge et Amp Prime 2 sont animés par des quad-core low-cost de Qualcomm et disposent de 1,5 Go de mémoire vive. De même du côté de la photo : les capteurs du J3 Emerge offrent des définitions de 5 et 2 mégapixels, tandis que le SM-J330 dispose de capteurs 12 et 5 mégapixels, respectivement à l’arrière et à l’avant. L’écran du SM-J330 est légèrement plus petit que celui du J3 Emerge : 4,8 pouces.

Les vrais modèles restent à venir !

Ce sont donc des terminaux différents. Nous nous demandons évidemment l’intérêt de proposer des modèles très proches, mais pas tout à fait identiques, à des partenaires opérateurs. La réponse doit être commerciale : Sprint, Cricket ou Boost Mobile souhaitaient un Galaxy exclusif qu’ils pourraient vendre à tout petit prix (voire même les offrir avec un abonnement). Naturellement, cette hypothèse s’adapte tout aussi bien au J7 (2017). Nous avons cru que, lui aussi, avait bénéficié d’un lancement partiel exclusif avec plusieurs opérateurs américains (Verizon, Boost Mobile, Virgin Mobile, TracFone et Sprint).

Trois modèles identiques ont en effet été dévoilés il y a quelques jours seulement. Et leur design ressemble beaucoup à celui du J3 Emerge. Ce qui ressemble donc à une stratégie de gamme. Or, il y a quelques jours, Slashleaks présentait deux clichés qui représentaient, selon la source, la coque du Galaxy J5 (2017). Une coque très différente du J3 Emerge et des J7 cités précédemment. Nous avions pris quelques réserves vis-à-vis de ces photos. Mais elles pourraient finalement être légitimes. La gamme J de cette année garde donc une grande part de mystère. Vivement l’officialisation !

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

close