Japan Display dévoile un lecteur d’empreinte digitale transparent

Par Samir Azzemou

japan display

Vous connaissez les lecteurs d’empreinte sous l’écran. Vous connaissez aussi les lecteurs d’empreinte derrière l’écran. Il y aura peut-être bientôt des lecteurs d’empreinte dans l’écran, grâce à une nouvelle technologie présentée par Japan Display.

Cette année, l’une des technologies liées à la téléphonie mobile (mais pas uniquement) connaitra une nouvelle étape dans son évolution : le lecteur d’empreinte digitale. Parce que le design des smartphones a considérablement évolué en 2017, grâce à l’introduction des écrans panoramiques, les designers industriels des marques de téléphone ont dû réfléchir au positionnement le plus pratique pour ce composant.

Trouver une place au lecteur d'empreinte

Certains ont allongé leur mobile pour conserver le lecteur à l’avant. Certains ont déporté le composant à l’arrière (il y était déjà dans la majorité des terminaux chinois). Et d’autres, visionnaires peut-être, avaient déjà choisi un emplacement pratique, la tranche. Bien sûr, toutes les marques (sauf Apple peut-être qui affirme n’avoir jamais envisagé d’intégrer Touch ID dans l’iPhone X) auraient voulu que ce composant soit intégré à l’écran. Mais les technologies n’étaient pas prêtes en 2017.

Pour bien comprendre, répondons d’abord à une question : comment marche la lecture d’empreinte ? La très grande majorité des capteurs actuels (voire la totalité) utilisent une surface en silicium qui capture une image de l’empreinte digitale. Cette capture peut être réalisée grâce à l’électricité du doigt, par la pression exercée, par effet thermo-électrique ou photo-électrique. Seule contrainte : il faut établir le contact entre le capteur et le doigt.

Du lecteur sans contact...

Pour « intégrer » un lecteur d’empreinte dans l’écran, ou sous l’écran, il faut donc contourner ce problème. Deux des solutions sont déjà connues : Qualcomm Sense ID et Synaptics Clear ID. Les deux s’utilisent derrière l’écran, c’est-à-dire derrière la couche LCD, la couche tactile et le verre de protection. Leur technologie est différente, mais le principe est le même : plus besoin de contact direct entre le lecteur d’empreinte et le doigt. Clear ID fera son apparition cette semaine dans un smartphone signé Vivo. Voilà un premier signe qui montre que la technologie va évoluer en 2018.

lecteur d'empreinte digitale transparent de Japan Display
Lecteur d'empreinte digitale transparent de Japan Display

Voici un second signe. Une autre alternative à Sense ID et Clear ID a été présentée aujourd’hui. Et cette alternative est peut-être celle que toutes les marques de téléphonie attendaient. Elle émane du fabricant japonais d’écrans LCD Japan Display et s’adapte aux écrans de type LTPS, et plus précisément aux écrans Pixel Eyes développés par la firme niponne.

... au lecteur transparent

Il s’agit d’un capteur fabriqué à partir d’une surface minéral transparente. La technologie est capacitive : elle utilise l’électricité des doigts pour capturer l’image de l’empreinte (à une définion de 160 x 160 avec une résolution de 508 pixels par pouce). Elle s’installe non pas en dessous, mais au-dessus de la couche des cristaux liquides (et elle ne gêne pas la visibilité). Le capteur est carré et mesure 8 mm de côté. 

La technologie serait déjà prête à être intégrée à des produits commerciaux. La firme affirme que les premières livraisons seront prêtes dans le courant de l’exercice fiscal 2018 de la firme, lequel débutera en avril 2018 et prendra fin en mars 2019. Inutile d’attendre une annonce d’ici là, outre peut-être, un prototype au Mobile World Congress.

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.