Samsung Galaxy S9+ : il est difficile à réparer comme le Galaxy S8+

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
samsung

Les experts en réparation de chez iFixit ont démonté le Galaxy S9+ pour évaluer la facilité (ou la difficulté) à le remettre sur pied en cas de panne ou de casse. Le nouveau flagship obtient, sans surprise car leurs designs est très proches, le même score que son prédécesseur : 4/10.

Le verre minéral, c’est un matériau agréable à manipuler et à regarder. Apparu dans les smartphones avec l’iPhone 4 d’Apple, il est intégré dans de nombreux mobiles milieu et haut de gamme, afin d’accentuer l’effet « premium » du design. Les Galaxy Sx en sont tous pourvus depuis 2015. Et le Galaxy S9+, dévoilé il y a dix jours par Samsung à Barcelone, ne fait pas exception. Du verre minéral, il en a à l’avant et à l’arrière, coinçant ainsi comme un sandwich un châssis en aluminium où sont installés les différents éléments techniques.

Avantage et défaut du verre

Le verre, c’est beau, mais c’est relativement fragile, même si le Gorilla 5 de Corning ici utilisé est plus endurant que d’autres verres. Cette fragilité ne s’exprime pas forcément à l’usage, mais plutôt lors d’une éventuelle réparation. Car, comme pour tous les smartphones, les composants du Galaxy S9+ (ou du Galaxy S9) ne sont pas à l’abri d’une panne ou d’une casse, d’un choc, d’une surchauffe ou d’un défaut de fabrication (ou installation), même si Samsung a étoffé son panel de tests techniques suite à l’affaire « Galaxy Note 7 ».

Galaxy S9+ démonté

De fait, il est potentiellement possible que chaque acheteur du Galaxy S9+ fasse appel à un service de réparation pour redonner au précieux toute sa splendeur des premiers jours. Mais ce ne sera pas très facile pour le réparateur (ou le technophile expert). Selon iFixit, laboratoire et réparateur de produits électroniques, le flagship n’est pas aisé à réparer. Ce n’est pas tant les composants à l’intérieur qui posent problème, mais la coque en verre minéral associé à la colle utilisée pour sceller le mobile (et l’étanchéiser). L’ouverture du téléphone est donc l’étape la plus sensible.

En dessous de la moyenne

Comme son prédécesseur, le Galaxy S9+ écope d’une note de réparabilité assez faible : 4 sur 10. Le bon point soulevé par les laborantins est la modularité de la configuration interne, avec de nombreux composants qu’il est facile de remplacer. Le mauvais point est la coque en verre qui peut se casser dès la première tentative d’ouverture du téléphone. La colle n’aide évidemment pas. En outre, la batterie et l’écran sont deux des composants les plus difficiles à remplacer.

D’ailleurs, en parlant de batterie, il s’agit d’un modèle 3500 mAh / 13,48 Wh. Selon iFixit, il s’agirait du même modèle que celui du Galaxy S8+, mais aussi du Galaxy Note 7 originel. Logiquement, la fabrication de ces batteries a été largement améliorée afin d’éviter les problèmes de surchauffe de la phablette de 2016. La liste des fournisseurs de composant pour le Galaxy S9+ inclut Samsung, Qualcomm, Broadcom, Toshiba, Maxim, NXP, Murata et Skyworks.

  • Samsung Galaxy S9+

    Samsung Galaxy S9+

    Le Samsung Galaxy S9+ a été dévoilé lors du MWC 2018, en même temps que le Galaxy S9. Le Galaxy S9+ succède naturellement au Galaxy S8+, dont il reprend la taille d’écran, et la version phablette...

  • Samsung Galaxy S9

    Samsung Galaxy S9

    Le Samsung Galaxy S9 a été lancé en grande pompe lors du MWC 2018. Reprenant le design panoramique et l’écran Infinity Display de son prédécesseur, le Galaxy S8, ce nouveau flagship de la marque...

Comparer les prix du Samsung Galaxy S9+

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer