SFR RED 40 Go = 10

Xiaomi a déposé son dossier d’introduction à la bourse de Hong Kong

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
xiaomi

C’est officiel : Xiaomi entre en bourse. La place boursière choisie est Hong Kong. Et l’entreprise voudrait lever 10 milliards de dollars en vendant 10 % de son capital. Un bel objectif pour cette entreprise qui fête ses 7 ans d’existence.

Cela fait plusieurs mois que cela était annoncé et il ne manquait plus qu’à concrétiser cela en déposant un dossier en bonne et due forme auprès de l’une des nombreuses places boursières dans le monde. Et c’est fait : Bloomberg rapporte qu’un dossier d’introduction en bourse a été déposé à Hong Kong par Xiaomi. La firme de Lei Jun sera donc, si son dossier est accepté, une entreprise cotée dans les prochains mois.

Valorisation à 100 milliards de dollars ?

Selon les informations de l’agence de presse économique, Xiaomi souhaiterait obtenir 10 milliards de dollars grâce à cette opération, contre 10 % de son capital environ. Ce qui valoriserait l’entreprise autour de 100 milliards de dollars (cela dépendra évidemment du nombre de commandes d’actions que le fabricant recevra, sachant qu’il y a une réserve d’actions supplémentaires qu’il est possible d’émettre si le succès est au rendez-vous). Si cela se concrétise, Xiaomi réussirait là la plus grande IPO d’entreprise chinoise depuis Alibaba en 2014 (qui avait levé 25 milliards de dollars). Une performance pour cette société qui a dévoilé son premier produit en août 2011 seulement.

Xiaomi MWC 2018

Bien sûr, il y a un risque que les investisseurs ne soient pas séduits. D’abord, les entreprises chinoises ont mauvaise presse aux États-Unis, un phénomène qui s’étend à l’international (comme au Canada). Et Xiaomi a enregistré des pertes nettes en 2017, de 6,9 milliards de dollars, alors qu’elle était profitable en 2016. Et ce malgré une augmentation de 67,5 % de ses revenus sur la même période. Heureusement, il y a de bons arguments : sa place de leader en Inde, son retour fulgurant en 2017 aussi bien Chine qu’au niveau mondial et son plan d’expansion international (qui passera par la France ce mois-ci). Bref, l’avenir semble prometteur.

Hong Kong, choix stratégique

Le choix de Hong Kong n’est pas anodin, bien évidemment, puisque cette place boursière a récemment changé ses règles en matière de classes d’action afin de devenir plus compétitive face à Shanghai et New York. Il y a deux semaines à peine, la bourse hongkongaise annonçait qu’elle coterait désormais les sociétés qui souhaitent émettre des actions à double classe (ce sont des actions qui donnent un droit de vote différent vis-à-vis des actions principales détenues par les dirigeants). Une limite qui a jusqu’ici pénalisé Hong Kong face aux autres places financières mondiales et qui a éloigné certaines firmes chinoises comme Alibaba.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer