Bouygues Telecom + Grandes Reprises Samsung

Les Français sont-ils des accros du smartphone ? Bien sûr !

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
marche smartphones

L’éditeur de solution de sécurité McAfee a publié une étude sur le comportement des Français vis de la connectivité sur leur lieu de villégiature. Le constat est accablant, évidemment. Et ils ne sont pas si nombreux à vouloir se déconnecter…

En janvier dernier, l’Organisme mondial de la santé a décidé d’intégrer l’addiction au jeu vidéo dans la liste grandissante des maladies mentales, au même titre que l’addiction au jeu d’argent ou à d’autres formes de dépendance. Une décision qui ne fait pas l’unanimité, bien au contraire, mais qui a au moins le mérite d’identifier une problématique, voire d’ouvrir un débat. Un autre débat très similaire pourrait être ouvert sur une nouvelle forme d’addiction : celle liée à l’hyperconnectivité, le besoin d’être connecté tout le temps, même en vacances.

Toujours connecté...

Cette forme d’addiction, née avec les réseaux sociaux, les smartphones et un marché du travail qui s’ouvre à ces nouvelles technologies (le fameux BYOD, « Bring Your Own Device »), a été révélée par plusieurs études très sérieuses, expliquent que les utilisateurs de smartphones passent plus de temps les yeux rivés sur leurs écrans, avec parfois une incidence directe sur la qualité du sommeil et de la concentration. Et c’est loin d’être un sujet banal puisque Google (avec Android P), Facebook et Apple (avec Screen Time), entre autres, ont révélé des outils qui permettront de mesurer le temps passer sur le mobile et sur les réseaux sociaux.

McAfee, célèbre éditeur de solution de sécurité (qui ne connaît pas l’antivirus McAfee ?), a récemment publié une étude qui concerne justement ce phénomène par le prisme de la connectivité en vacance. L’étude, réalisée par MSI International, a été menée en mars 2017 auprès de 9500 personnes majeures, hommes et femmes, résidants en France, en Australie, en Allemagne, aux États-Unis et au Royaume-Uni. Et, condition sine qua non, tous utilisent quotidiennement un ou plusieurs appareils connectés (comme un smartphone).

... jamais reposé ?

Premier chiffre intéressant, les Français interrogés n’imaginent pas partir en vacances sans mobile (75%) et sont même anxieux s’ils n’ont pas leur mobile (60%). Les raisons sont diverses (rester joignable pour la famille, être présent sur les réseaux sociaux), mais pas toutes personnelles : 69 % consultent quotidiennement leurs mails, personnels ou professionnels sur leur lieu de villégiature. 9 % des Français affirment qu’ils ont besoin de rester joignables pour leur relation de travail. 40 % des Français avouent souffrir d’anxiété s’ils sont déconnectés (48 % pour les Franciliens).

La déconnexion est pourtant possible (et pourrait même devenir un droit). Les deux tiers des Français auraient déjà réussi à se déconnecter totalement pendant leurs vacances et bénéficier d’une période de repos plus qualitative (moins de stress et plus d’énergie au retour). Pour se faire, les trois quarts d’entre eux expliquent avoir coupé les réseaux sociaux. Et la majorité a même décidé de ne pas consulter les mails professionnels. Évidemment, nous n’en arriverions pas là si le smartphone n’était pas un aussi formidable outil de connectivité et d’interactivité. Nous n’en saurions pas là non plus si certaines entreprises n’encourageaient pas (sans l’avouer) ce genre de comportement.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer