SFR RED 40 Go = 10

Apple iPhone : pas de lecteur d’empreinte dans l’écran à court terme ?

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
apple

Selon l’analyste taïwanais vedette Ming Chi Kuo, il est inutile d’attendre cette année l’intégration d’un lecteur d’empreinte dans l’écran des iPhone. Plus loin encore, il estime qu’Apple devrait rester fidèle à Face ID encore longtemps.

Apple dévoilera ces nouveaux iPhone dans deux jours. Trois modèles sont attendus cette année : deux modèles avec écrans AMOLED, l’iPhone Xs et l’iPhone Xs Max (ou Plus, en fonction de la source des rumeurs), ainsi qu’un iPhone avec écran LCD de 6,1 pouces qui pourrait prendre le nom d’iPhone 9 pour faire la jonction entre l’iPhone 8 e et l’iPhone X.

Face ID généralisé

L’un des points communs de ces trois iPhone est le format de l’écran. Tous disposeront d’un écran panoramique avec une encoche pour héberger le système Face ID. Pour rappel Face ID combine une webcam True Depth, une caméra infrarouge et un projecteur de points invisibles. Selon les rumeurs, et contrairement aux modèles de 2017, les modèles 2018 devraient tous embarquer ce système d’authentification biométrique, supprimant définitivement Touch ID des nouveaux appareils.

Apple iPhone X
L'iPhone X et sa large bordure pour Face ID

Ces rumeurs sont corroborées par Ming Chi Kuo, le célèbre analyste taïwanais qui a quitté KGI Securities pour rejoindre la banque d’affaires TF International Securities. Il y analyse toujours les valeurs technologiques, dont Apple. Selon un rapport qu’il a émis en fin de semaine dernière et dont le contenu a été relayé par Apple Insider, Apple ne réintroduira pas de solutions basées sur l’empreinte digitale dans un smartphone au moins sur les modèles de 2018 et 2019, notamment les lecteurs biométriques intégrés aux écrans.

Un investissement technologique

Deux raisons évoquées. La première est financière : Apple a largement investi dans Face ID. Il n’est donc pas question d’abandonner cette technologie. Il est même question d’étendre son usage à d’autres types de produits. Les iPad seraient notamment concernés à court terme. Et nous imaginons bien que les MacBook Pro pourraient l’être également.

Seconde raison : elle est technologique. Il semble que les lecteurs d’empreinte digitale intégrés aux écrans n’offrent pas encore une expérience suffisamment qualitative pour les standards d’Apple. Les retours des utilisateurs du Vivo X21, par exemple, auraient été plutôt mitigés. La rapidité du capteur et la précision de lecture ne seraient pas au rendez-vous.

En outre, la technologie induit l’usage d’écrans OLED, ce qui n’est aujourd’hui pas encore compatible avec un iPhone dont le prix public conseillé tourne autour des 800 dollars. Or, il est important que le prix du modèle le moins cher parmi les nouveautés annuelles reste en dessous des 800 dollars (799 dollars).

Un moyen de différenciation

Ming Chi Kuo estime donc qu’Apple restera fidèle à Face ID, au moins jusqu’en 2019 (la stratégie pour les modèles de 2020 pourrait donc être différente). Ce qui laisserait justement à toute la concurrence sur Android l’occasion de se démarquer en optant massivement pour les écrans avec lecteur d’empreinte intégré. Les acteurs chinois s’en sont déjà emparés. Le leader coréen pourrait les suivre en 2019, toujours selon l’analyste.

Comparer les prix du Apple iPhone XS (64 Go)

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer