Bouygues Telecom + Grandes Reprises Samsung

Oppo présente le K1 avec un lecteur d’empreinte digitale intégré à l’écran

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
oppo

Comme annoncé par des teasers officiels, Oppo a présenté ce matin le K1, premier modèle d’une nouvelle série de son catalogue. Un smartphone avec lecteur d’empreinte intégré à l’écran qui ressemble étrangement au Oppo R17.

Serions-nous face à une flagrante opération de recyclage de la part d’Oppo ? Nous savions que la marque chinoise compose son catalogue indien (les Oppo F et les Realme) en adaptant ses terminaux vendus initialement sur son marché domestique (les Oppo R et les Oppo A). Et inversement dans certains cas. Cela permet de multiplier les références, de s’adapter aux besoins de chaque pays et de mutualiser certains coûts. Un exemple : l’A5 et le Realme 2. Même écran. Même chipset. Même configuration de mémoire. Même batterie. Mêmes capteurs photo à l’avant et à l’arrière. Seule différence : le lecteur d’empreinte du Realme 2 est absent du A5.

La technique de la goutte d'eau apparente

Il semble que la règle s’applique aussi parfois à deux terminaux vendus sur le même marché. C’est en effet l’impression que donne le lancement du K1, présenté ce matin en Chine. Ce mobile ressemble étrangement à la fusion du Oppo Realme 2 Pro et du Oppo R17, deux smartphones dévoilés il y a eu (septembre pour le premier et août pour le second). Le premier point commun entre ces trois mobiles (et ce n’est pas le seul) se trouve sur la bordure supérieure de leur écran respectif : une encoche en forme de goutte d’eau (laquelle devrait aussi être appliquée au OnePlus 6T à paraître en fin de mois).

Oppo K1

Techniquement, le K1 est un smartphone qui ressemble davantage au R17 Pro qu’au Realme 2 Pro. Il profite du même écran, de la même batterie (elle est commune aux trois), d’un équipement photo relativement proche (à un point près) et d’un lecteur d’empreinte digitale intégré à la dalle tactile, comme le R17 Pro. Du Realme 2 Pro, le K1 reprend surtout le chipset et une partie des configurations proposées.

Ecran Super AMOLED et Snapdragon 660

Reprenons donc dans le détail. L’écran du K1 mesure 6,4 pouces. Il s’agit d’une dalle Full HD+ Super AMOLED, comme sur le R17 Pro. Son ratio est 19,5/9e. Le chipset à l’intérieur du mobile est un Snapdragon 660 de Qualcomm, accompagné de 4 ou 6 Go de RAM et de 64 Go de stockage extensibles par microSDXC. La batterie offre une capacité de 3500 mAh. Elle est compatible charge rapide (mais pas VOOC Flash, comme le R17 Pro). La connectivité comprend un port microUSB, un port jack 3,5 mm (mais pas de tuner FM), un modem 4G, WiFi ac et Bluetooth 5.0, ainsi qu’un capteur GPS.

Côté photo, le couple 16+2 mégapixels du Realme 2 Pro est de retour à l’arrière. Le capteur principal est un modèle 16 mégapixels avec objectif ouvrant à f/1.7 et autofocus à détection de phase. Le capteur secondaire ne sert ici qu’au calcul des profondeurs. Un flash dual LED accompagne l’ensemble. À l’avant, nous retrouvons la webcam 25 mégapixels du R17 Pro avec son objectif ouvrant à f/2.0 et sa compatibilité HDR.

Moins de 230 euros

Le K1 fonctionne avec ColorOS ici en version 5.2 sur une base Android 8.1 Oreo. Il est proposé en deux coloris : « Rouge Moka » et « Bleu Van Gogh ». Cette dernière répond à la mode des robes irisées très en vogue en Chine. Le K1 sera en vente dès le 19 octobre en Chine (et peut-être plus tard en France). Il est proposé à 1599 yuans (201 euros) en version 4/64 Go et à 1799 yuans (226 euros) en version 6/64 Go. À titre de comparaison, le R17 est vendu… 3199 yuans (avec 6 Go de RAM et 128 Go de stockage).

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer