Google contrôle désormais certaines permissions accordées aux applis

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
google play

Dans le cadre d’un effort mené pour garantir la sécurité des données personnelles sensibles dans les terminaux, Google annonce que l’accès au journal des appels et des messages par des applications du Play Store sera contrôlé.

En 12 ans, le smartphone est devenu le parfait assistant du quotidien. Il gère vos échanges avec vos proches. Il collecte vos souvenirs. Il vous rappelle un rendez-vous et vous y mène si vous ne savez pas où aller. Il vous informe. Il peut même vous divertir et vous servir de moyen de paiement. Et cette expérience, elle s’enrichit considérablement avec les applications tierces disponibles sur les boutiques applicatives. Seulement, avec le temps, le smartphone détient de plus en plus d’informations personnelles : qui vous êtes où vous êtes, avec qui, comment vous y êtes allé, à quelle heure vous êtes rentré, avec quel chauffeur, ce que vous mangez, quelle est votre banque et quel est votre moyen de paiement, ou encore à qui vous parle, etc.

Restreindre et contrôler

Certaines de ces informations doivent être partagées avec l’application (mais celle-ci n’a pas forcément le droit de les partager). Comment pouvez-vous aller chez un ami si votre application GPS n’a pas le droit de vous positionner ? D’où le système des permissions. Ce système a largement évolué avec le temps, que ce soit avec iOS et Android. C’est d’ailleurs ce dernier, parti avec un peu de retard, qui s’est le plus renforcé avec le temps, avec des permissions plus fines et désactivables à postériori. Cependant, il est parfois étrange que certaines applications continuent de demander l’accès à certaines informations. Un sujet d'autant plus sensible depuis les révélations sur Facebook.

Play Store

Google a donc pris une décision. En octobre dernier, la firme a annoncé que l’accès aux journaux des appels et de la messagerie SMS serait réglementé. Une réglementation qui va commencer dans les toutes prochaines semaines. Qu’est-ce que cela veut dire ? Simplement que tous les développeurs qui voudront accéder à ces informations sur Android devront remplir un formulaire justificatif pour chacune de leurs applications. Si Google affirme que le fonctionnement de l’application en question ne nécessite pas l’accès, il n’est pas accordé.

Formulaire ou non accès, il faut choisir !

Bien sûr, les applications soumises à Google pour entrer dans le Play Store sont contrôlées. Pour les applications qui ne sont pas encore sur le Play Store, le formulaire devra être rempli et validé par Google avant qu’elles ne puissent atteindre les rayonnages de la boutique applicative. Et pour celles qui y sont présentes depuis une date antérieure, auront 90 jours pour régulariser leur situation. Sinon, c’est la suppression pure et simple. Les développeurs auront deux choix pour régulariser la situation : soit remplir le formulaire, soit mettre à jour leurs applications en supprimant les permissions.

Même si certains développeurs ne verront ici qu’un excédant de travail, cette mesure une très bonne nouvelle, autant pour eux que pour les usagers. Les particuliers auront plus confiance dans les applications soumises sur le Play Store et seront donc plus enclins à en essayer de nouvelles, surtout si elles ne proviennent pas d’un développeur connu. Plus de confiance dans les applications veut aussi dire plus de confiance dans les développeurs. Et donc un écosystème plus dynamique. Reste à savoir si la restriction des permissions s’étendra à d’autres informations dans un proche avenir.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer