Xiaomi dévoile un prototype avec un écran qui se plie à deux endroits

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
xiaomi

Avec l’arrivée des écrans pliables, l’ergonomie des smartphones va beaucoup évoluer. En voici un nouvel exemple avec Xiaomi qui présente un prototype dont l’écran se plie à deux endroits pour passer du mode tablette au mode téléphone.

Cette année marquera certainement l’entrée de la téléphonie dans une nouvelle étape de son évolution. Après les grands téléphones. Les téléphones miniatures. Les téléphones à clavier complet (type BlackBerry ou Nokia E). Les smartphones avec OS évolutif dont l’iPhone est le représentant emblématique. Et les smartphones de la taille d’une petite tablette (dont le Galaxy Note a été un pionnier). Voici l’heure des smartphones hybrides qui changent de forme pour s’adapter aux besoins.

Vers de nouveaux form factors

Si l’Axon M a été une sorte de précurseur et si Royole a déjà présenté un téléphone de ce type en 2018, c’est en 2019 que le marché devrait voir arriver les premiers modèles en provenance de marques internationales. Samsung pourrait en dévoiler en février avec le Galaxy S10 lors de la conférence Unpacked. LG pourrait dévoiler le sien au Mobile World Congress. Huawei a annoncé qu’il officialiserait le sien à Barcelone également. D’autres marques ont également fait parler d’elle dans ce domaine, comme Motorola ou Oppo.

Xiaomi prototype

Et une autre vient s’ajouter à une liste qui grossit chaque semaine. Il s’agit de Xiaomi. Dans une courte vidéo postée sur Weibo, via le compte de son cofondateur Lin Bin, la firme chinoise a dévoilé un prototype de smartphones dont l’écran se plie à deux endroits vers l’extérieur (contrairement au prototype de Samsung qui se plie au milieu vers l’intérieur). Le produit est donc une tablette. Vous le pliez une fois en haut et une fois en bas et il devient un smartphone borderless incurvé similaire à un Galaxy S.

Interface qui change à la volée

Le prototype est évidemment fonctionnel. Nous pouvons voir dans l’extrait vidéo que le dirigeant de la firme chinoise naviguer parmi les applications, en ouvre une dans laquelle il cherche des contenus. Puis, il replie la tablette qui prend la forme d’un smartphone. À l’écran, l’interface se redessine automatiquement pour s’adapter au nouveau format. Rien d’étonnant à cela puisque Google a annoncé en novembre dernier, suite à la conférence des développeurs de Samsung, que son OS prendra en charge les terminaux hybrides à écran pliable, que la pliure se fasse vers l’interérieur ou l’extérieur.

Puisque les tranches du mode téléphone n’étant pas du tout accessibles pour y intégrer des boutons physiques, l’un d’eux (le bouton de mise en marche) se retrouve sur la bordure supérieure. Un emplacement qui rappelle l’emplacement historique du bouton d’allumage des iPhone (jusqu’à l’iPhone 5S et l’iPhone SE). Compte tenu de ce design très particulier, la déportation d’autres éléments techniques a dû être obligatoire. Voilà donc une vidéo très intéressante qui amène une question : est-ce juste un prototype ou la première version d’un modèle commercial ? Réponse, peut-être, à Barcelone.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.