Sony souhaiterait diviser par deux ses effectifs liés aux Xperia

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
sony

Première et principale conséquence de la fusion des divisions télé, photo et mobile, Sony aurait prévu une nouvelle réduction d’effectifs liés aux smartphones. Celle-ci concernerait 2000 postes. Et elle serait prévue d’ici 2020.

La semaine dernière, nous rapportions dans nos colonnes deux informations à propos de Sony. La première est le départ de Kazuo Hirai, PDG de la firme jusqu’à l’année dernière, qui quitte ses fonctions de président pour prendre sa retraite. Son départ est effectif aujourd’hui, mais il restera pendant plusieurs mois conseiller du nouveau PDG de Sony, Kenshiro Yoshida.

Restructuration des divisions

C’est un tournant historique pour Sony, car Kazuo Hirai a remis sur les rails plusieurs divisions en berne chez Sony, notamment la télévision, et il part avec un bilan extrêmement positif (et les meilleurs chiffres financiers de l’histoire de la firme sur l’exercice 2018-2019). En outre, il était l’un des grands défenseurs de l’activité smartphone, malgré les pertes importantes. Car l’absence de Sony en téléphonie serait préjudiciable pour les autres divisions.

Sony Xperia 10
Le Sony Xperia 10 au MWC 2019

Seconde information, concomitante de la précédente, Sony a annoncé la semaine dernière une restructuration de ses divisions liées à l’électronique grand public. Il s’agit de la photo, de l’audiovisuel (télévision et système audio) et de la mobilité. Auparavant, ces trois activités disposaient de leurs propres divisions. À partir de cette semaine, elles ne sont plus qu’une. Les principaux objectifs de cette fusion des trois divisions sont d’alléger la structure opérationnelle et de contrebalancer les pertes financières de la seule division en difficulté : Sony Mobile.

Réallocation des ressources

Avec une telle fusion, il paraît évident qu’il y aura des postes qui doublonneront. Et l’une des conséquences sera donc une réduction des effectifs. Selon Nikkei Asian Review, elle concernera surtout les anciens employés de la division Sony Mobile. Le quotidien asiatique annonce même que 50 % des postes seraient supprimés d’ici 2020. Il n’est pas précisé s’il s’agit du début ou de la fin de l’année. Selon nous, il s’agit certainement de la fin de l’exercice 2020, qui sera clôturé au 31 mars prochain.

50 % des postes sur Sony Mobile correspondent à 2000 employés. Il ne s’agira évidemment pas de licenciements secs. Du moins pas entièrement. Un plan de réallocation des ressources sera mis en place afin que certains employés des équipes Xperia puissent retrouver un autre emploi dans une autre division du groupe (et pas seulement en électronique, mais aussi, potentiellement dans le jeu vidéo, les composants, les contenus ou les services financiers…).

Réduction de la voilure

Sony prévoirait également d’ouvrir des plans de départ volontaire, notamment en Chine et en Europe. Cette réduction d’effectifs, qui est loin d'être la première que Sony Mobile subit, s’accompagnerait d’une réduction de la voilure. La firme pourrait vendre moins de modèles différents dans certains pays (voire arrêter complètement), notamment en Asie du Sud Est. L’Europe et l’Extrême-Orient resteraient des marchés prioritaires.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.