Free continue de perdre des clients et lance son plan de relance Odyssée 2024

Par La rédaction

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
free

C'est à l'occasion d'une journée investisseurs, organisée mardi dernier, que le groupe Iliad, maison mère de Free, a présenté ses résultats pour le premier trimestre 2019. Free continue de perdre des clients à la fois dans le fixe (16 000) et le mobile (50 000). Xavier Niel a reconnu des erreurs après une année 2018 très compliquée et annonce le lancement du plan Odyssée 2024 pour relancer l’opérateur Free.

Un premier trimestre en croissance, mais toujours moins d’abonnés

Sur les trois premiers mois de l'année, le chiffre d’affaires du groupe Iliad atteint 1,293 milliard d’euros, en hausse de 7,7%, mais juste en hausse de 1% en France. Les abonnements Freebox représentent 644 millions d’euros, en baisse de 4,1%, tandis que les abonnements Free Mobile atteignent 487 millions d’euros, en hausse de 2,3%.

Free Mobile a perdu 50 000 clients

Free continue de voir son nombre d'abonnés s'éroder. En effet, Free mobile ne compte plus que 13,391 millions d’abonnés, en baisse de 50 000 abonnés. Le gain de 75 000 nouveaux abonnés au forfait Free mobile illimité et aux séries limitées Free illimité (avec des enveloppes data de 50 ou 60 Go) ne parvient pas à compenser la perte d’abonnés au forfait 2h (5,533 millions d’abonnés). La consommation mensuelle moyenne en données mobiles des abonnés 4G du Groupe est en hausse de 26% en un an et s’élève à 11,6 Go.

Free annonce la poursuite du déploiement des fréquences 4G/4G+ avec l’allumage de près de 1 600 sites en 700MHz sur le trimestre.

16 000 clients perdus sur la Freebox

Présente dans 6,411 millions de foyers, la Freebox est en baisse de 16 000 abonnés. Le million (1,133 million) d’abonnés Fibre, en hausse de 150 000, ne permet pas de compenser la perte d’abonnés en ADSL. La Freebox Fibre est pourtant éligible dans 10,5 millions de foyers, en hausse de 900 000, grâce aux accords avec SFR en zone AMII et avec des RIP FTTH. L’ARPU augmente de 70 centimes à 32,5€/abonné, grâce aux Freebox Delta et One.

Free - Iliad

La vente des sites d’antennes-relais en Italie et en France à Cellnex

Iliad a également annoncé avoir conclu une série d’accords avec Cellnex en vue d’un partenariat stratégique concernant ses activités d’infrastructures passives de télécommunications mobiles en France et en Italie. Iliad a ainsi décidé de vendre ses sites d’antennes-relais, ce qui correspond à 5700 sites en France et 2200 sites en Italie, prévus pour fin 2019. Iliad a créé des sociétés en France et en Italie (Iliad TowerCo et Iliad Italy TowerCo) que Cellnex va acquérir 70% des parts en France et 100% en Italie.

Les opération de vente ne pourront intervenir qu’à la fin de l’année, après l’autorisation des autorités de la concurrence. Cellnex est un opérateur leader dans la location des points hauts, notamment avec le rachat de sites de Bouygues Telecom en France. Iliad Italie et Free signent également des contrats de location et de maintenance des antennes-relais sur plusieurs années avec Cellnex, pour 550 millions d’euros. Iliad espère récupérer 2 milliards d’euros sur cette vente, qui seront investis dans les réseaux.

Un plan Odyssée 2024 pour relancer Free

Enfin, Iliad a présenté un plan de développement et d‘investissement pour les 5 prochaines années, l’Odyssée 2024. Xavier Niel, le patron d’Iliad, a présenté ses excuses en affichant le plan : Iliad et Free se sont reposés sur leurs lauriers. Déjà mis en place depuis l’année dernière, le plan de relance s’effectuera sur 4 axes : la Fibre, le THD 4G/5G et les offres Pro en France et un opérateur intégré en Italie.

Pour la Fibre en France, Free veut renforcer sa 1ère place d’opérateur alternatif FTTH. Iliad signe des contrats avec les opérateurs d‘infrastructure de Réseau d’Initiative Publique FTTH (Orange, SFR, Axione, Altitude Infrastructure, Covage,...). Ainsi, Free veut atteindre 30 millions de prises FTTH éligibles et plus de 4,5 millions d’abonnés Freebox d’ici 2024.

Pour le THD mobile en France, Free veut atteindre la 1ère place d’opérateur alternatif en 4G/5G. D’ici 2024, l’opérateur veut un réseau 4G/5G de dernière génération avec plus de 25 000 sites. Il espère atteindre plus de 80% de forfaits Free illimité dans son mix d’abonnés (56% actuellement). Il veut également s’attaquer au marché du mobile subventionné, dont il veut ouvrir à la concurrence.

Sur le marché B2B, Iliad veut créer un opérateur professionnel en France, avec Jaguar Network et Scaleway-Online, capable de lutter contre les deux acteurs dominants, Orange et SFR. Grâce à ses réseaux mobile et fixe, l’opérateur vise une part de marché de 4 à 5% et un chiffre d’affaires de 400 à 500 millions d’euros.

En Italie, Iliad veut confirmer son positionnement et devenir un acteur de référence. Free y compte désormais plus de 3,3 millions d’abonnés à fin mars, soit 472 000 recrutements nets sur le trimestre. L'opérateur compte développer ses services mobiles, mais également se lancer dans l’Internet fixe. L’opérateur veut disposer de 10 000 à 12 000 sites d’antennes-relais avec l’aide de Cellnex, d’ici 2024. Il compte générer un chiffre d’affaires de 1,5 milliard d’euros et l’équilibre financier en EBITDA avec une part de marché inférieur à 10%.

Partagez cet article

  • LinkedIn

illimité 100 Go

Appels illimités

SMS/MMS illimités

Internet illimité

Free Mobile

19,99 €

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer