Google Nest Hub Max : un grand frère pour le Home Hub

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
google

La semaine dernière, Google a dévoilé de nombreuses nouveautés qui n’étaient pas que logicielles. Deux mobiles étaient présents, accompagnés d’un nouveau produit domotique : le Nest Hub Max, version plus pointue du Home Hub.

La semaine dernière fut riche pour Google. Une nouvelle version de son système d’exploitation (Android 10 Q). De nouvelles versions de ses applications phares (Google Maps, Google Assistant). Deux nouveaux smartphones : les Pixels 3a et Pixel 3a XL. Et même un nouveau nouveau produit pour la maison : le Nest Hub Max, un écran connecté qui se veut être une alternative au Echo Show d’Amazon et qui reprend, dans les grandes lignes, la proposition du Google Home Hub que la firme avait officialisé avec les Pixel 3 et Pixel 3XL il y a six mois.

Plus grand

Outre une plate-forme légèrement remaniée, le Nest Hub Max est différent du Home Hub sur trois points importants. D’abord, l’écran. Il s’agit d’une tablette de 10 pouces (contre 7 pouces pour le modèle précédent) dont la définition est HD+ (au format 16/10). Ensuite l’audio : le Nest Hub Max dispose d’un ensemble sonore intégré 2.1 avec deux haut-parleurs de 10 watts et un caisson de basse de 30 watts.

Google Nest Hub Max

Enfin, dernière modification : le Hub Max intègre une webcam. C’est un changement radical vis-à-vis de Home Hub, car Google avait explicitement expliqué ne pas y avoir intégré de caméra pour des raisons de protection de la vie privée (pour ceux qui souhaitent utiliser Home Hub dans leur chambre). Deux usages y sont associés. Le premier est la visioconférence bien évidemment, pour émettre et recevoir des appels en vidéo.

Reconnaissance facile et vocale

Le second est le contrôle de l’accessoire. La caméra est capable de reconnaître l’utilisateur qui se trouve devant le Hub Max (une fonction doublée par une reconnaissance vocale). Ainsi, Google Assistant affiche des informations qui concernent cet utilisateur (et non un autre membre de la famille). En outre, la caméra reconnaît aussi les gestes pour un contrôle non tactile (très pratique en cours de recette de cuisine).

La reconnaissance faciale et le contrôle non tactile utilisent des algorithmes intégrés dans l’enceinte. Ainsi, aucune information personnelle ne transite sur le réseau. En outre, une LED de notification informe quand la caméra est en train de filmer et un bouton matériel permet de désactiver la caméra et le microphone.

Bientôt en France ?

Pour le reste, Nest Hub Max reprend tous les usages de son petit frère : informations, notifications, vidéo, services musicaux en streaming, compatibilité Chromecast native, contrôle vocal (avec deux micros longue portée), accès Internet (WiFi et Bluetooth) et bien sûr accès à une multitude d’applications pour enrichir l’expérience. Le Hub Max sera vendu cet été aux États-Unis et dans quelques pays anglo-saxons pour un prix qui avoisine les 220 euros. Il n’est pas encore prévu pour la France. Mais il pourrait arriver puisque son petit frère, renommé Nest Hub, est en précommande sur le Google Store français au prix de 129 euros. Ce qui pourrait vouloir indiquer qu’il sera suivi par son grand frère dans un futur proche.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer